Avertir le modérateur

jeudi, 18 octobre 2007

Course-poursuite un jour de grève

Des années durant, j’ai joui du privilège rarissime de travailler à moins de 10 minutes à pied de mon domicile. Ainsi, chaque fois que mes collègues se plaignaient de grèves dans les transports, je compatissais à peine à leurs récits de parcours du combattant.

Depuis la dernière grève, l’ère du studio-boulot-dodo est révolue : mon employeur a changé et j’ai déménagé à 30 minutes à pied du bureau. Comptez 45 minutes au retour, car ça grimpe sec et je suis moins performante après une journée d’efforts intellectuels intenses, de commérages et de pauses Coca Zéro. C’est donc avec bravoure (mes basket bleues et mon MP3) que je me mêle au peloton des marcheurs. Entraînée par une musique endiablée, je prends la tête, convaincue de battre des records de cadence. Soudain, je me fais doubler… par une mamie à trottinette ! Agée d’au moins 70 ans, elle a beau courber l’échine et manier son engin avec maladresse, elle file mamie ! Légèrement choquée, je perds quelques places avant de reprendre mes esprits. Accélération : je dépasse cette concurrente inattendue. Contrôle : je la sème et reprend ma vitesse de croisière. J’approche de la destination finale avec satisfaction, quand mamie sur roulettes déboule sur ma droite et franchit la rue d’arrivée sous mon nez. Quelle honte ! Tandis que certains manifestent pour une retraite anticipée, une personne âgée me coiffe au poteau.

Mon slogan du jour : « Roulez vieillesse » !

22:45 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grève, transports, ratp, paris |

dimanche, 14 octobre 2007

Rugby sur écran géant à la Bellevilloise

Pour une fois que je ne regardais pas le match à la TV, j’avais sorti le grand jeu : une tenue sport-et-chic, complétée par quelques drops de maquillage, les cheveux en mêlée et surtout, un essai de match sur écran géant. Mais les Bleus n’iront pas en finale…

Cependant, je ne regrette rien. Je ne comprends toujours pas les règles, mais j’ai partagé les émotions des supporters entassés dans la salle du haut à la Belleviloise ; j’ai apprécié la beauté des déplacements des joueurs sur le terrain ; et j’ai admiré l’engouement de toute une nation derrière son équipe. Et c’est, selon moi, une sublime victoire pour les Bleus.

Merci pour le spectacle et à bientôt pour de nouveaux frissons et encore plus de passion…

14:50 Écrit par Sheily Parisienne dans Ne pas manquer! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport, rugby, bellevilloise, coupe du monde, paris |

dimanche, 07 octobre 2007

Concert de rap psychédélique des Satanicpornocultshop

L’autre soir, My Man étant d’humeur culturelle, nous décidons d’aller voir une expo. Comme visite de musée ne rime pas toujours avec impro, on se casse le nez aux portes du quai Branly (« Ben oui, ça ferme à 19h, le musée ! Sauf quand ça fait nocturne ! Mais nocturne, c’est pas ce soir ! Fallait prévoir, m’sieur dam’»).

My Man ayant plus d’un tour dans son sac, on se rabat sur le Palais de Tokyo. Ce coup-ci, on tombe à pic, puisqu’en plus de l’exposition, il y a un concert des Satanicpornocultshop. Jamais entendu parlé, mais My Man aime vivre dangereusement (moi, pas trop, mais bon…). Et oser écouter un groupe dont le nom contient à la fois les mots « satanic » et « porno », c’est total transgressif! Comme nous traînons un peu trop au bar du musée (intello rime avec apéro), le concert a déjà commencé lorsque nous entrons dans la salle.

Là, pas de trace de Satan ou de copulation. La pièce est à peine éclairée. Des idéogrammes, imprimés sur du papier A4 et scotchés un peu partout, constituent le décor. Un groupe de quatre personnes fait le spectacle. Les trois garçons (très) énervés, portent des masques étranges (et sans ouverture) sur le visage. Deux d’entre eux ont des ballons en forme de pis de vaches accrochés aux épaules ( ???). Et puis la fille, vêtue d’un kimono (et dont on se demande si elle s’est égarée), joue de temps à autre d’instruments plus ou moins insolites. Leur musique : un mélange indéfinissable de néo-dada, rap, électro, rock, musique traditionnelle japonaise et même de variété espagnole ! Le plus fou, c’est qu’on se laisse emporter par ce tourbillon de son, organisé malgré le chaos apparent.

Comme quoi, c’est possible de s’imposer sur la scène musicale sans montrer ses fesses ou signer de pacte avec le diable ailleurs que dans son nom !

17:10 Écrit par Sheily Parisienne dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, psychédélique, rap, satanicpornocultshop |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu