Avertir le modérateur

Page d'accueil | Aventures urbaines en Vélib' »

dimanche, 16 septembre 2007

Foire à l'empoigne à la fête de l'Huma

fecd71382d619398ea54e01295825376.gifSamedi 15 septembre 2007, grand beau sur Paris et je suis motivée, motivée, vraiment motivée… Grâce à un sens de l’orientation exceptionnel, je me repère et parviens à rejoindre la Gare du Nord saine et sauve, sur le quai du RER B direction Le Bourget, à l’avant.

Une fois au complet, on finit par décoller (enfin quand on réussit à trouver un train qui passe par le Bourget). Bonne ambiance dans le wagon : on disserte tout et rien, même Britney en prend un coup. Le trajet en navette se déroule moins bien et nous donne un avant-goût d’enfer : nous partîmes 500 dans un bus de 50, sous 40°… Notre équipe de winners décide de finir le trajet à pied, car nous sommes de grands sportifs (et parce qu’on était presque arrivés !).

Parc Départementale de la Courneuve (situé au Bourget). C’est pas vraiment glamour, mais il y a de l’espace, donc, je passe. Lorsque que l’on pénètre enfin, c’est la surprise : ça ressemble à la Foire du Trône à la sauce Colonel Fabien. Mêmes attractions et mêmes baraque à gaufres, entourées de stand « hasta siempre la revolucion » et autres permanences des PC de France et de Navarre. J’hésite à investir dans un chapeau chinois et un T-shit à l’effigie du Che, mais j’en conclu que ce n’est pas assez bling-bling, donc je laisse tomber. Pause cocktail de fruit frais dans un stand ou la brioche vendéenne est vendue 8€ (…). Un peu moins riches, mais sur-vitaminés, nous poursuivons notre périple vers la Grande scène, lieu de toutes les convoitises. Là-bas, l’ambiance ressemble moins à une fête foraine, car l’atmosphère de concert géant règne. Un monde fou, un soleil exceptionnel (il fait mauvais chaque année), toutes générations confondues : c’est pas Woodstock, mais ça s’en rapproche un peu… Et surtout, c’est trois concerts pour le prix d’un. D’abord Luke, qui surprend par une prestation remarquable et une très forte présence sur scène. Puis c’est ti-punch au stand Champigny (devenu par la suite notre QG). Début du concert d’Ayo : elle est belle et elle chante à merveille, donc elle m’énerve. Alors je préfère aller aux toilettes !

Après 30 minutes de queue, je retrousse mon pantalon avant de traverser un terrain marécageux. A l’autre extrémité, l’un des sacro-saint trônes vient de se libérer. Ce que j’ai vu à l’intérieur restera confidentiel. Je préfère oublier à jamais l’état des lieux. Résultat, j’ai soulagé ma vessie en apnée et en équilibre. Et j’ai perdu une autre demi-heure à retrouver les autres. La consolation est venue du Vietnam, un des meilleurs spots du coin en matière de restauration. Et encore un ti-punch…

Puis ce fut l’expérience Iggy Pop. L’homme est un phénomène unique. Il envoûte, à tel point que tout le monde est unanime : il faut se mettre à l’héroïne, ça conserve.

Les lumière s’éteigne et l’heure du départ sonne. Le trajet de retour n’a pas un brin d’humanité : des hordes sauvages prennent d’assaut les navettes, sans un regard pour les plus faibles. Comme nous avons su rester humains, il nous a fallu un peu plus de temps pour embarquer, mais nous sommes tous rentrés sains et saufs.

La Fête de l’humanité, c’est une grande expédition, mais une fois par an, et ave une équipe aussi soudée, je retente volontiers l’aventure !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

22:05 Écrit par Sheily Parisienne dans Ne pas manquer! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ayo, la courneuve, fête de l'humanité, parti communiste, iggy pop, luke |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu