Avertir le modérateur

« Qui osera « bisser » chez Moussa l’Africain ? | Page d'accueil | Tour Autour de la Tour Eiffel »

jeudi, 21 février 2008

Le Paris d’amour de Cédric Klapisch

Quand je me rends au cinéma le soir même de la sortie d’un film, j’éprouve toujours la sensation de passer pour une groupie. Car avant de voir ledit film, il faut surmonter plusieurs obstacles qui refroidiraient les fans les moins motivés. Il existe heureusement quelques règles de bases à respecter pour profiter de la joie sans cesse renouvelée d’assister à une « première » :


1. se présenter devant le cinéma une trentaine de minutes avant le début de la séance. Cette précaution permet, non seulement de ne pas se froisser un muscle des doigts à force de les croiser pour qu’il reste encore des places en arrivant devant le guichet ; mais elle garantie également le privilège d’entrer dans la salle parmi les premiers, et donc de choisir sa place.


2. acheter bouteilles d’eau, caramels, bonbons et chocolats avant d’arriver : on gagne de l’argent, et surtout, on dépasse ceux qui s’arrêtent chez le confiseur.


3. prévoir une tenue légère, car la chaleur humaine… ça chauffe.


4. enfin, réserver ce type d’expédition aux films que vous rêvez de voir avant tout le monde, ce qui, à priori, arrive rarement.


Cette fois, c’est bien évidemment pour Paris de Cédric Klapisch, que je me suis déplacée avec les foules. Nous partageons un même amour pour la capitale, donc je ne pouvais pas leur faire faux-bond ! Je suis sur un nuage depuis ce rendez-vous… Véritable album photo de Paris, ce film montre la ville sous toutes ces facettes. L’histoire de fond est certes émouvante (un jeune homme apprend qu’il a un problème au cœur qui pourrait lui coûter la vie ; son état lui donne un regard neuf et différent sur tous les gens qu'il croise). Mais on sent surtout l’âme de la ville. Une âme que je tente maladroitement de retranscrire à travers mes photos. Et puis la boulangère incarnée par Karin Viard est parfaite : elle donne tout son sens au slogan du journal Le Parisien « Le parisien, il vaut mieux l'avoir en journal qu’en voisin ».

Rendez-vous sur Hellocoton !

15:20 Écrit par Sheily Parisienne dans Films | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cédric klapisch, romain duris, film, cinéma, paris |

Commentaires

je lis ton blog de anière régulière et c'est bien souvent un plaiqsir très granc :)

Écrit par : News | mercredi, 02 avril 2008

Merci beaucoup, je suis très touchée!
A bientôt alors.

Écrit par : Sheily | mercredi, 02 avril 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu