Avertir le modérateur

vendredi, 30 mai 2008

Déprogrammation du Sarah Show

Compte tenu du taux élevé de pots de départs organisés dans la société où je travaille, je préfère les fêter dans la joie et l'allégresse, sinon de mes larmes coulerait une rivière.

Et puis "Mieux est de ris que de larmes écrire, pour ce que le rire est le propre de l’homme" (c'est Rabelais qui l'a dit).

Ainsi, Sarah J., animatrice du Sarah Show Au Bureau, a décidé de claquer la porte de notre boîte, car elle ne faisait pas assez d'audience malgré son talent.  Et lorsqu'on est spécialiste de programmes TV, on ne badine pas avec la PdA et le TxM (Part de marché et Taux de pénétration).

Spéciale dédicace à Sarah qui s'est écriée en découvrant cette vidéo : "Mon Dieu! Il faut impérativement que tu vois ça, car on dirait tellement toi".

A méditer en images...

07:59 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeux tv, les z'amours |

jeudi, 29 mai 2008

J'ose ou je Nose pas?

Everyone Nose, le dernier morceau des N*E*R*D, porte un titre évocateur, subtile jeu de mots qui décrit des jeux de vilains.

Le clip, tout aussi explicite, semble filmé en direct d’un club londonien dans lequel se déhanchent des jeunes filles qui ont du nez... Ajoutez la présence de Lindsay Lohan pour le côté people et le tube est lancé !

Sans oublier un Pharrell Williams toujours aussi beau… Donc j’ose !

 

08:42 Écrit par Sheily Parisienne dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : musique, clip, nerd, pharrell williams, lindsay lohan, everyone nose |

mercredi, 28 mai 2008

Le mystère Castorama

Ma vie n’est hélas pas toujours palpitante et il m’arrive parfois (rarement) d’avoir des occupations somme toutes ordinaires. Ainsi, j’ai employé ces derniers jours à composer mille et une fois le numéro du service clientèle de Castorama : ces pros du brico ne sont pas des champions de l’organisation.

Usant de maints stratagèmes diplomatiques, je parviens à caler les divers rendez-vous relatifs à l’amélioration de mon habitat (livraison des fournitures, passage de l’artisan etc.). Mes efforts ont payé, cependant mon âme ne trouve pas le repos, sans cesse troublée par une mélodie entêtante : Où sont les femmes ? de Patrick Juvet.

En effet, à force de « ne pas quitter » de longues minutes durant, le remix façon Casto du tube disco ne me sort plus de la tête. Et ce n’est rien en comparaison de l’interrogation capitale suscitée par cette musique d’attente : quel est le lien entre Castorama (brico, déco, bâti, jardin) et la gente féminine ?

Patrick cherchait désespérément les femmes, moi je cherche le chaînon manquant de cette stratégie marketing.

06:30 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : castorama, musique d'attente, brico, déco, bâti, jardin |

mardi, 27 mai 2008

Le mercato dans mon placard

Il existe un rituel de mode incontournable, pratiqué chaque année par des millions de femmes : le passage des fringues d’hiver au fringues d’été (et vice versa).

Généralement réalisée à chaque changement de saison, cette activité mélange contrainte de l’effort et plaisir de redécouvrir des habits oubliés. Et puis pour certaines (comme moi), c’est l’occasion de remplir des sacs de dons pour les bonnes œuvres.

Bien que gardienne de cette coutume depuis que j’enfile mes chaussettes toute seule (ou presque), cette tradition ancestrale me pose de plus en plus de problèmes depuis le réchauffement de la planète. En effet, le flou météorologique qui entoure ces périodes charnières rend les transbordements de vêtements bien délicats. Jadis, l’hiver comme l’été respectaient les dates du calendrier. Désormais, c’est la canicule en février et la neige au mois d’août. Les efforts liés aux modalités de transferts (laver, repasser, plier, remballer, stocker, déballer, cintrer, plier…) ne garantissent donc pas des résultats vestimentaires à hauteur de la pluie et du beau temps !

Lasse d’attendre de gagner le gros lot à l’Euromillion, et de m’offrir une maison avec un dressing si grand que les transferts deviendraient obsolètes, j’erre de janvier à décembre avec des tenues demi-saison.

Ce billet a été réalisé pour le Concours du Boudoir en collaboration avec SABRINA.

06:20 Écrit par Sheily Parisienne dans Lèche-vitrine, Pipelette | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : transferts, vêtements, saison, mercato |

lundi, 26 mai 2008

Que reste-t-il de nos Frigos?

« Les Frigos sont aussi appelés le 91 quai de la Gare, bien que son adresse soit devenue 91 quai Panhard & Levassor (en hommage à l'industrie automobile locale). Puis définitivement 19 rue des Frigos ».

L’ancienne gare Frigorifique de Paris-Ivry abrite depuis plusieurs année une citée d’artistes. Les journées portes ouvertes 2008 se déroulaient les 24 et 25 mai derniers.

Ces Frigos ont toujours fait parti du paysage urbain parisien. Si auparavant ils s’imposaient dans le décor, il faut désormais les chercher pour les apercevoir. Dans ce quartier moderne en pleine mutation, (BNF, sièges grosses sociétés, immeubles de verre et d’acier…), la réhabilitation du bâtiment prendra-t-elle en compte la conservation de ces vieux bâtiments ? J'ose espérer que oui...

1088587650.jpg
121830738.jpg 975361250.jpg 2013132558.jpg
1251860158.jpg  222143598.jpg 811437534.jpg

07:25 Écrit par Sheily Parisienne dans Façades | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : frigos, artistes, paris |

vendredi, 23 mai 2008

Le Portail de François Bizot

1861018797.jpgLa parution de ce livre date de 2000 mais je n’ai jamais trouvé le courage de l’attaquer avant, préférant des thèmes plus légers. Ce récit poignant m’a plongé au cœur d’événements historiques dont j’avais vaguement entendu parler.

Le résumé : François Bizot, membre de l'École française d'Extrême-Orient, est fait prisonnier au Cambodge par les Khmers rouges, en 1971. Enchaîné, il passe trois mois dans un camp de maquisards. Chaque jour, il est interrogé par l'un des plus grands bourreaux du XXe siècle, futur responsable de plusieurs dizaines de milliers de morts, aujourd'hui jugé pour crimes contre l'humanité : Douch.

Au moment de la chute de Phnom Penh, en 1975, François Bizot est désigné par les Khmers rouges comme l'interprète du Comité de sécurité militaire de la ville chargé des étrangers auprès des autorités françaises. Il est le témoin privilégié d'une des grandes tragédies dont certains intellectuels français ont été les complices.

Pour la première fois, François Bizot raconte sa détention, décrit une révolution méconnue, démonte les mécanismes de l'épouvante et fait tomber le masque du bourreau monstre. Grâce à une écriture splendide et à un retour tragique sur son passé, l'auteur nous fait pénétrer au cœur du pays khmer, tout en nous dévoilant les terribles contradictions qui – dans les forêts du Cambodge comme ailleurs – habitent l'homme depuis toujours.

Un passage qui m’a marqué : « La villa de l’Ecole avait été pillée par les rôdeurs, saccagée par les soldats, remuée de fond en comble (…). Des flaques d’urine inondaient le carrelage de la salle à manger. Dans la salle de bains du premier, le bidet était rempli à moitié d’excréments. D’autres déjections souillaient le sol entre les rayonnages de la bibliothèque… Ebranlé jusqu’au fond de moi, je sortis la jeep du garage et en chargeai rapidement le remorque, méditant sur cette âpreté de l’homme à saisir toutes les occasions de gain, et sur son attrait instinctif à souiller et à violer ».

06:40 Écrit par Sheily Parisienne dans Livres, Ne pas manquer! | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : livre, françois bizot, le portail |

jeudi, 22 mai 2008

Jack Lang n’aura pas mon autographe

C’est un matin de mai ordinaire qui débute Place des Vosges. J’ai des heures d’avance à mon rendez-vous et les rayons de soleil déjà ardents m’invitent à jouir du plaisir d’un petit-déjeuner en terrasse.

Je repère la partie la plus ensoleillée (parfaite pour se lancer dans une opération retouche de manucure) et fais quelques pas en direction de la chaise convoitée. Je m’arrête dans mon élan lorsque je constate que Jack Lang en personne se trouve à la table voisine.

Fort contrariée par la présence d’une personnalité qui risque de me faire de l’ombre (j’aime attirer les regards et ne supporte pas la concurrence), je m’éloigne du carré VIP. Non sans avoir jeté mon meilleur « regard indifférent » à la cantonade.

Malheureusement, tous les passants de la Place des Vosges ne savent pas faire preuve d’autant de savoir-vivre que moi. Si bien que Jack, lassé par le sans-gêne de certains, décide de se réfugier à l’intérieur du café. Bien évidemment, c’est à mes côtés qu’il décide de s’asseoir, laissant une simple vitrine nous séparer (et mon corps le préserver des regards indiscrets).

Là, je finis mon crème d’un trait, décidée à quitter les lieux sans plus tarder. Je rassemble mes affaires éparses en marmonnant combien il est difficile d’être souriante et sympathique : il y a toujours une personne célèbre pour vous coller alors qu’elles sont pourtant bien placées pour connaître le prix de l’intimité !

07:58 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : jack lang, place des vosges, paris |

mercredi, 21 mai 2008

Bandits des Grands Boulevards

Scène de massacre immortalisée par hasard dans la rue du Faubourg Montmartre. Règlement de comptes ou crise de jalousie, le résulat sera le même. Je regette de ne pouvoir saisir la tête du propriétaire en découvrant l'état de son véhicule...

1874829074.jpg

07:03 Écrit par Sheily Parisienne dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : photo, voiture, vandalisme, paris |

mardi, 20 mai 2008

La mode éthique, véritable Mode de Pensées

Ce dimanche était particulièrement festif du côté de la rue de la Villette, qui accueillait la Journée Mode de Pensées. Cette initiative a pour objectif de partager avec le public de la rue la créativité, la qualité, les richesses humaines et culturelles de la collaboration nord/sud, porteuse de développement économique, social et solidaire.

C’est sous le soleil que passants et visiteurs ont profité d’une succession de manifestations artistiques et culturelles : percussionnistes, danses, défilé de mode, concerts, expositions… Bref, toutes les richesses de l’Afrique et des Caraïbes étaient représentées au cœur du 19ème.

Les organisatrices de l’événement sont trois créatrices de mode éthique dont je vous invite à découvrir les collections : Toubab paris, Damzailée et Iboqueen.

2142381890.jpg
940727698.jpg
1097749029.jpg

07:57 Écrit par Sheily Parisienne dans Musique, Ne pas manquer! | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mode éthique, mode de pensées, paris |

lundi, 19 mai 2008

Les Parisiennes de Kiraz en visite au Musée Carnavalet

Samedi soir, profitant de la Nuit des Musées, j’ai courageusement bravé les éléments pour me rendre au Musée Carnavalet, LE musée de l’Histoire de Paris. Superficialité oblige, il ne fallait pas moins qu’une exposition des Parisiennes de Kiraz pour me convaincre de sortir sous des trombes d’eau.

Je voue en effet une admiration sans limite à ces parisiennes futiles et aux propos hilarants de justesse. Je les aimes, car je me reconnais à travers chaque dessin : ben oui, je suis moi aussi une bombe atomique matérialiste et sophistiquée…

Au lieu de profiter de l’entrée gratuite pour faire des économies, je n’ai pas résisté à investir dans le catalogue de l’exposition ET dans une affiche. Comme les filles de Kiraz, je maîtrise l’art de dépenser de l’argent plus vite que mon ombre et plus que de raison. Mais quand on aime, on ne compte pas. Surtout quand l’affiche met en scène deux jeunes femmes qui marchent sur la plage en monokini. L’une d’elle raconte à son amie : «Je suis très pudique : mon mari ne m’a jamais vue nue… Excepté à la plage ! ».

Musée Carnavalet du Du 14 mai au 21 septembre.

Les Parisiennes ont même investi le magnifique jardin du musée!

65975326.jpg 2033117054.jpg 1049533870.jpg
672383978.jpg 1874049338.jpg 1389596810.jpg

07:15 Écrit par Sheily Parisienne dans Ne pas manquer! | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : parisiennes, kiraz, musée carnavalet, paris, exposition |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu