Avertir le modérateur

jeudi, 26 juin 2008

Un testament digne d’un roman

2068998946.jpgJ’évoquais il y a quelques jours mon addiction pour Millénium, la saga de l’écrivain Stieg Larsson. Outre le caractère trépidant de la trilogie, j’ai omis de préciser que l’auteur est « décédé brutalement d’une crise cardiaque juste après avoir remis à son éditeur les trois volumineux tomes de la trilogie Millénium ». Mon esprit fantasque n’a pas manqué de chercher un lien entre la mort inattendue de l’auteur d’un roman d’espionnage, au moment stratégique de la remise de ses manuscrits. Mais n’ayant pas les moyens d’enquêter à l’échelle internationale, j’ai stoppé aussitôt mes réflexions. C’était sans compter que la réalité puisse dépasser ma fiction.

En effet, voilà que j’apprends ce matin sur France Info, que l’héritage de l’auteur se trouve au coeur d’une tourmente juridique. Un testament de Stieg Larsson, datant de 1977, vient d’être retrouvé récemment. Il dévoile les dernières volontés de l'auteur, qui souhaite « que son argent soit versé à la section d'Umeaa de la Fédération des Travailleurs communistes ».

Le 19 juin dernier, la section du parti politique suédois en question a refusé de toucher le legs. Anders Svensson, porte-parole du parti, explique : « Nous ne voulons pas participer à des querelles de testament et nous refusons de toucher de l'argent de cette façon ». Il considère en effet que l'héritage revient à la compagne de l'auteur, Eva Gabrielson. Mais, celle-ci n'ayant jamais été mariée à Stieg Larsson, ne peut rien toucher. Le frère et le père du romancier sont donc les seuls héritiers légitimes.

Pour pimenter le tout, une rumeur enfle selon laquelle un quatrième tome du Millénium, quasiment terminé, existerait dans un ordinateur. Seule la compagne de Stieg Larsson saurait où il se trouve. De quoi alimenter la querelle entre les proches de l’écrivain disparu.

Moi qui trouvais que ma vie ressemblait à un telenovela, je dois m’incliner face à la propension de certains à faire de leur mort en polar.

12:48 Écrit par Sheily Parisienne dans Livres, Pipelette | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : millénium, stieg lersson, testament |

mercredi, 25 juin 2008

Une parisienne à Marseille : les amitiés du TGV

Je n’ai pas d’attache particulière avec Marseille, mais des impératifs professionnels m’obligent à m’y rendre régulièrement. Fort heureusement, chaque séjour dans la cité phocéenne s’apparente bien plus à un week-end de détente qu’à une réunion de travail, ce qui justifie un plaisir sans cesse renouvelé à la perspective de ces déplacements.

Et puis ces voyages représentent autant d’occasions de tisser des liens éphémères mais inoubliables avec de nouveaux compagnons. Comme ma Nouvelle Meilleure Amie du week-end dernier.

Brune, pétillante, la cinquantaine, La Copine était déjà assise dans le TGV quand je suis montée. Mais le style inimitable avec lequel j’ai placé mon sac dans « l’emplacement prévu à cet effet » l’a beaucoup impressionnée : La Copine a déserté son siège pour venir s’installer dans mon « carré ».

Entre amis, on se dit tout, on ne se cache rien. Ainsi La Copine s’est livrée avant même le départ : « J’espère que je ne pue pas trop ! Je cours après les trains depuis ce matin ». Malgré le manque de preuve olfactive suspecte autour de moi, je lui propose les services de mon déodorant en spray de sac (Clarins, s’il vous plaît). Elle décline mon offre avec un sourire. Je range mon arme avec méfiance, tandis que la Copine poursuit de sa langue bien pendue : « Je ne regarde pas la télé. Mais j’en ai une ! Faudrait pas me prendre pour une nulle ! Mais j’écoute les infos à la radio ». J’ai dégainé mon livre à cet instant, la contraignant à… parler toute seule.

Cette ruse m’a accordé un long moment de répit. Mais quand par malheur j’ai levé les yeux sur La Copine entre deux chapitres, elle ne m’a pas loupée : « Le train arrive à quelle heure à Marseille ? Je dois aller jusqu’à Hyères, mais si vous me donnez l’heure d’arrivée à Marseille, j’appelle mon mari pour qu’il vienne me chercher. Je donnerais n’importe quoi pour écourter le trajet… Parce que je viens de St Malo et j’ai déjà fait 3h de train dans la matinée. Puis le métro. Et encore ce train ! Désolée de vous embêter… ». J’ai donné l’info et replongé dans mon livre sans quitter les pages jusqu’à destination.

En gare de Marseille, La Copine a rassemblé tous ses bagages en un tour de main au m’a souhaité un bon week-end. « Je suis tellement heureuse que mon mari soit venu me récupérer ». J’étais si émue que j’ai bien failli lui demander son prénom…

 

1067679089.jpg1327265583.jpg1920753311.jpg

01:11 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette, Voyages | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : marseille, tgv, amitié |

mardi, 24 juin 2008

La Conspiration d’Orion

Il n’y a de nouveau que ce qui a été oublié.

Seb Janiak introduit en ces termes La Conspiration d’Orion.

1902020390.jpg

Ce premier court-métrage donne accès à des dossiers classés secret défense : civilisation éteinte de géants ; pyramides érigées aux quatre coins de la planète, et dont les plans reflètent le tracé des constellations stellaires; preuves irréfutables de vie sur la lune ; bases militaires souterraines abritant des prototypes de soucoupes volantes… Le réalisateur démontre en 19 minutes et images à l’appui, que la théorie du complot n’est pas un simple fantasme.

Croire ou ne pas croire, là est la question. Pour le voir :

 Vous pouvez retrouver tous mes articles sur la nouvelle adresse de Paris Secret.

01:03 Écrit par Sheily Parisienne dans Films | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : seb janiak, conspiration d'orion, court-métrage, ovni ufo, nasa, pyramids, b-2spirit |

lundi, 23 juin 2008

Millénium, la trilogie de l’addiction

544650525.jpgQuand j’ai goûté pour la première fois Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes, je doutais qu’une substance littéraire aussi volumineuse puisse créer une dépendance à long terme. Le premier tome de la saga Millénium m’a pourtant très vite rendue accro. Entre un vieil industriel fortuné qui veut retrouver sa nièce disparue, l’énigmatique Lisbeth Salander et le chevronné Mikael Blomkvist, ces personnages hétéroclites illustrent parfaitement le principe que l’on possède TOUS un secret bien caché…

J’ai doublé les doses quotidiennes avec La Fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette. Un triple meurtre nous plonge dans une enquête menée à un rythme époustouflant : le mobile serait lié au trafic de femmes, à la prostitution et à une affaire d’espionnage. J’ai souffert d’une violente crise de manque en finissant le livre en pleine nuit. Heureusement, je n’ai pas eu trop de difficulté à me procurer ma dose de Stieg Larsson dès le lendemain (qui pourtant tombait un dimanche). « C’est pour consommer tout de suite ? » demande le libraire ? Je réponds « oui » dans un souffle. Il sourit avant d’ajouter : « Je vous offre au moins un marque-page. Bonne journée de lecture ». Je refuseson cadeau et le sac en plastique avant de m’enfuir avec mon exemplaire de La Reine dans le palais des courants d’air.

Je me shoote désormais à raison d’une centaine de pages par jour et je cherche déjà un substitut pour décrocher en douceur…

01:08 Écrit par Sheily Parisienne dans Livres | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : millénium, stieg larsson |

vendredi, 20 juin 2008

Confusion à la Madeleine

Qui peut m'expliquer pourquoi on parle des colonnades de l'église de la Madeleine? C'est pas comme le Palais Brongniart?

950313889.jpg
 
2131024241.jpg 1113911489.jpg
263967535.jpg

06:47 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Monuments | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : église de la madeleine, paris |

mercredi, 18 juin 2008

Rien ne bouge Place de la Bourse

Traverser la Place de la Bourse sans croiser âme qui vive, c'est rare.

Pénétrer dans l'enceinte du Palais Brongniart sans "avoir" ou "prendre", c'est une mission à accomplir une fois dans sa vie.

En attendant la visite réelle, je remercie Canal + du fond du coeur : la série Scalp m'a permis de découvrir l'intérieur du Palais Brongniart. En revanche, la TV ne fait pas le guide, car c'est dans Wikipédia que j'ai appris que ce palais ne possède pas de colonnade(enfilement de colonnes) mais un péristyle de style corinthien. Le péristyle étant (bien évidemment) une galerie de colonnes faisant le tour d'un édifice à l'intérieur de son mur d'enceinte.

Que celui qui n'aurait pas fait la confusion me jette la première pierre...

802151700.jpg
 
1427082868.jpg

21:39 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Monuments | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : place de la bourse, palais brongniart, paris |

lundi, 16 juin 2008

Les rues sont aux iBus

La RATP présente les iBus.

Lancés en partenariat avec la marque à la pomme, ils ensoleillent les rues de Paris!

Preuve que le street marketing peut donner des couleurs à la ville.

928920363.jpg
1895713275.jpg       1302224971.jpg

10:01 Écrit par Sheily Parisienne dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : iphone, bus, ratp, street marketing, paris |

samedi, 14 juin 2008

Impasse des Arbalétriers

Cette impasse des Arbalétriers s’ouvre entre deux hôtels du début du XVIIème siècle.

Au Moyen Age, elle menait à la fois à l'ancien hôtel Barbette et au terrain d'entraînement des arbalétriers, au pied de la muraille de Philippe-Auguste.

Les extrémités de la ruelle sont occupées par deux corps de logis en encorbellement, datant d'environ 1620.

Dans ces parages, Jean sans Peur, duc de Bourgogne, fit assassiner son cousin Louis, duc d'Orléans, frère de Charles VI, qui venait rendre visite à la reine Isabeau de Bavière à l'hôtel Barbette. Ce crime sera à l'origine de la guerre civile entre les Armagnacs et les Bourguignons.

1469212306.jpg

08:40 Écrit par Sheily Parisienne dans Dédale de rues | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : impasse des arbalétriers, marais, paris |

jeudi, 12 juin 2008

Ma perle philosophique du jour

Au bureau, toutes les filles (moi la première) sont au régime toute l'année.

Elles succombent rarement à la tentation (enfin, ça dépend) mais parfois, notre DAF fait rentrer le loup dans la bergerie : il arrive de bon matin avec un gros sac garni de viennoiseries.

Il a osé nous trahir aujourd'hui. Prissi (notre Père Dodu aux jambes de gazelle) avait bien du mal à se tenir éloignée des croissants, pains au chocolat, beignets au Nutella... Mais j'étais là pour la protéger et j'ai crié :

"NON! Le sucre appelle le sucre"

11:09 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : philosophie, viennoiseries, croissants, pains au chocolat, beignets au nutella |

mercredi, 11 juin 2008

Summer of the 70's

Hier soir, Joël avait invité tout le bureau à venir fêter le lancement de l’opération spéciale Summer of the Seventies sur ARTE. Car cet été, ARTE fêtera les années 70 à l'antenne et sur le web. Tous les mardis à 21h à partir du 8 juillet, concerts de légendes, films cultes, le meilleur des années 70 : Emmanuelle, Bob Dylan, James Brown, Pink Floyd, Serge Gainsbourg, Leonard Cohen, David Bowie, Abba...

L’avantage de ce type de sauteries, c’est que mes collègues vivent comme moi : toujours partants pour l’apéro au champagne avec buffet à volonté, suivi de déhanchements frénétiques sur la piste de danse.

Merci Joël pour ces mets à profusion et « riches en lipides » (pour reprendre l’expression de Noémie), la musique si bonne et la fête si folle. Je n’aurai pas d’autres occasions de porter le pendentif « peace and love » rose fluo, mais le briquet servira souvent à mes invités.

Et pour prolonger le plaisir, un extrait vidéo qui résume la couleur musicale de la soirée…

 

22:12 Écrit par Sheily Parisienne dans Musique, Pipelette | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : arte, summer of the seventies, programmation, tv, emmanuelle, bob dylan, james brown |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu