Avertir le modérateur

dimanche, 30 novembre 2008

Un site officiel pour sortir la nuit à Paris

A partir de mai 2009, la Ville de Paris va mettre en place un site Internet officiel pour informer les touristes et les Parisiens de l'actualité de la nuit parisienne, à l'instar de nombreux sites privés déjà présents sur ce créneau dans la capitale.

Lieux artistiques, musicaux et festifs, points d'accueil de l'office de tourisme et auberges de jeunesse seront répertoriés explique la Mairie. Elle promet un site listant l'offre la plus diversifiée pour le plus grand nombre.

Proposé en version française et anglaise, www.parisnightlife.fr permettra la géolicalisation pour les téléphones portables. Un plan guide va également être édité. Actualisé tous les ans, il sera distribué à 200 000 exemplaires et présentera une cartographie des quartiers et des lieux, ainsi qu'un agenda hebdomadaire intemporel répertoriant les soirées récurrentes.

20 Minutes

00:46 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : sortir, nuit, paris, capitale, loisirs |

vendredi, 28 novembre 2008

Concert surprise de Pete Doherty ce soir à la Maroquinerie

Alors qu'il est à Paris depuis quelques jours pour fignoler les derniers titres de son album solo, Pete Doherty a exprimé une envie soudaine de jouer pour ses fans parisiens. Son manager a réglé les détails en moins de 3h, pour un concert surprise qui se déroulera ce soir à la Maroquinerie.

Si vous n'aviez rien de prévu ce soir, peu-être compterez-vous parmis les 500 chanceux à obtenir des places.

La Maroquinerie: 23 rue Boyer, 75020 Paris

00:05 Écrit par Sheily Parisienne dans Musique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : concert, surprise, pete doherty, paris, maroquinerie |

jeudi, 27 novembre 2008

La parisienne se mobilise pour le Téléthon 2008

La parisienne se mobilise pour le Téléthon des 5 et 6 décembre 2008.

 

Téléthon 2008 - 5 et 6 décembre - Faites un don

22:24 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : téléthon, don, mobilisation |

La maison Eymonaud, château gothique au cœur de Montmartre

Toute première fois que je vois un manoir parisien. Toutefois, aucune trace de Cendrillon ou de Belle au bois dormant.

Parfois appelée Château Eymonaud, cette maison est construite de 1892 à 1897 par l'architecte Joseph-Charles de Montarnal, pour le sculpteur sur bois et fabricant de meubles Ernest Eymonaud.

maison Eymonaud 2008-11-22 001.jpg
maison Eymonaud 2008-11-22 002.jpg
 
maison Eymonaud 2008-11-22 003.jpg

Outre sa décoration, la maison se caractérise par une tour de deux étages.

maison Eymonaud 2008-11-22 004.jpg

Spécialisé dans les copies de meubles anciens, Eymonaud conçoit sa maison comme un lieu de présentation de ses créations, dans un style néo-gothique.

maison Eymonaud 2008-11-22 005.jpg
maison Eymonaud 2008-11-22 006.jpg
 
 

 

mercredi, 26 novembre 2008

Histoire de l’architecture, un Essentiel de National Geographic

Essentiels ARCHITECTURE.JPGOutre les séries TV à propos de parisienne trentenaire et superficielle, il m’arrive ponctuellement d’user de la télévision comme moyen de me cultiver. En ces rares occasions, je montre un vif intérêt pour les documentaires, avec une préférence prononcée pour ceux de la BBC (sans doute mon côté british qui resurgit).

L’inconvénient des documentaires (aussi fabuleux soient-ils), c’est qu’il est impossible de les glisser dans son sac à main, afin les consulter au moment opportun. Ce problème appartient désormais au passé, car je viens d’acquérir Histoire de l’architecture, un livre petit mais costaud de la collection Les Essentiels de National Geographic.

Conçut par des professionnels dont la réputation n’est plus à faire (tant en matière de documentaires que de beaux livres), cet ouvrage condense toute l’histoire des constructions humaines depuis les premiers abris préhistoriques, jusqu’aux bâtiments les plus étonnants du 21ème siècle. Outre de superbes photos, on trouve mille et une infos : bios des architectes, présentations des édifices célèbres, zoom sur les principaux styles architecturaux.

J’avoue que le recueil est légèrement plus lourd qu’une édition de poche des Fleurs du mal. Mais comme dirait mon prof de body pump quand je rechigne à soulever des altères de plus de 14 kg : « Le sac à main que tu trimballes sur l’épaule toutes la journée pèse deux fois plus lourd ». Donc j’empoche et je me tais.

Si vraiment on ne souhaite pas souffrir pour paraître plus intelligent, on peut toujours laisser traîner son Essentiel sur la table basse. Il ne manquera pas de faire son effet lors d’un dîner entre amis.

00:13 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Livres | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : essentiels, national geographic, histoire, architecture, livre, poche |

mardi, 25 novembre 2008

Clara Sheller : la parisienne parle aux parisiennes

Mercredi dernier, comme 3,57 millions de téléspectateurs, j’ai regardé les deux premiers épisodes de la seconde saison de Clara Sheller. Etant assez volage d’un point de vue cathodique, j’avoue avoir largement oublié la saison 1 (diffusée il y a trois ans), tant en terme d’intrigue que de jeu des comédiens. Si bien que les bouleversements de casting m’ont peu affectée.

Quelle émotion de retrouver cette jeune femme qui aurait pu être une de mes copines : parisienne, trentenaire, superficielle, déjantée, fêtarde, futile… Quel plaisir de regarder les magnifique plans de Paris : la nuit, le jour, au nord, au sud…

Et puis d’un coup, au beau milieu d’une scène de mensonge (la spécialité de Clara) une question fondamentale me traverse l’esprit: qui d’autre que des parisiens peuvent apprécier cette série ? En effet, Clara est charmante, mais tellement étiquetée bobo parisienne, qu’elle doit apparaître inintéressante au possible pour le reste de l’Hexagone… Alors comment expliquer le carton de la première saison ?

Bref, tout ce bla-bla pour dire que je serais ravie d’avoir l’avis de non parisiens sur la série en générale, le personnage en particulier.

Bande annonce : Clara Sheller saison 2 - Ma-Tvideo France2
Il y a trois ans, elle dévalait les escaliers à toute allure pour retrouver celui qu’elle aimait.Depuis, ils ne se sont plus quittés. Jour après jour, Clara et Gilles découvrent les joies de la vie à deux. Ou presque. Car juste à l’étage du dessus, JP, jamais bien loin, continue de partager leur quotidien...

 

00:31 Écrit par Sheily Parisienne dans Ne pas manquer!, Pipelette | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : clara sheller, série, télévision, france 2, paris, saison 2, zoé félix |

lundi, 24 novembre 2008

Horreur et boule de gomme (âmes sensibles s’abstenir)

Il est environ 19h30 quand un passager d’une cinquantaine d’années monte dans le bus. Signe particulier : cet homme mâche un chewing-gum de façon bruyante.

Régulièrement (toutes les minutes), il s’empare de sa boule de gomme pour la triturer selon un rituel particulier : pincement entre deux doigts, étirement dans la paume de la main, roulement en boule, lancement dans la bouche puis reprise de la mastication.

Je l’observe quelques minutes, écœurée, avant de détourner le regard en me demandant comment son voisin parvient à demeurer assis à ses côtés.

Quand le voyageur-mastiqueur descend du bus, il sort pour la énième fois le chewing-gum de sa bouche et celui-ci tombe sur le trottoir.

Sans complexe, l’homme le ramasse, le pince entre deux doigts, l’étire dans la paume de la main, le roule en boule, le jette dans sa bouche et reprend sa mastication.

00:05 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : bus, voyageur, chewing-gum, ratp |

dimanche, 23 novembre 2008

Quand la monarchie finançait les écoles

Dans la série coïncidences troublantes, je constate une nouvelle étrangeté qui pour une fois ne se limite pas à Paris.

Il existe en effet plusieurs types d'écoles dont le nom comprend un adjectif qualificatif. Et celui-ci se termine souvent par par "ale" : normale, royale, spéciale, nationale... Comme si l'éducation possédait le monopole de cette sonorité.

L'école royale spéciale de dessin confirme cette théorie, car elle portait un double nom en "ale", avant de s'appeler Ecole des arts décoratifs.

Ecole Royale Spéciale de Dessin 2008-11-15 001.jpg
 

L’École des arts décoratifs a pour origine l’École royale gratuite de dessin fondée en 1766 par Jean-Jacques Bachelier (1724 -1806). Elle est ouverte officiellement en 1767 par lettres patentes du roi louis XV. Le but de son promoteur était de développer les métiers relatifs aux arts et d’accroître ainsi la qualité des produits de l’industrie.

À travers l’apprentissage rigoureux et exigeant du dessin, l’école s’appliquait à associer métier et culture, intelligence et sensibilité, pour que les meilleurs artisans deviennent des artistes créateurs. Le dessin à la base de la formation, comprenant géométrie, figure et ornement, en opposition à l’abus du pittoresque de l’époque, visait à « rendre la précision familière ».

00:25 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Façades | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : école royale spéciale de dessin, rue racine, 75006, École des arts décoratifs |

samedi, 22 novembre 2008

Paris illumine Paris

"Paris illumine Paris" se déploie cette année dans une vingtaine de sites. Rivière lumineuse, pluie d’étoiles, sapins féeriques, drapé scintillant... la fête commence à la fin du mois avec des illuminations spectaculaires pour un Noël inoubliable !

Du 28 novembre à fin janvier, dans plus de 125 rues, places et avenues, la mairie de Paris lancera un parcours festif pour découvrir l’illumination de la capitale. La cinquième édition de l’événement, associant commerçants et professionnels de la capitale, prendra place cette année sur le thème "Création - Innovation - Maîtrise de l’Énergie". L’ensemble des 20 sites éclairés pour l’occasion est disponible dans un guide intitulé Parcours Paris Illumine Paris 2008. L’ouvrage est disponible chez tous les commerçants participant à l’événement, dans les mairies d’arrondissement et dans plusieurs autres lieux touristiques de la capitale. 20 sites à découvrir et 20 thèmes :

1e et 2e : Rues Montorgueil, Tiquetonne - "Forêt de Lumière"

3e : Rues de Bretagne, des Francs Bourgeois - "Les Couronnes des Bretagne"

4e : Rues Rambuteau, du Temple - "Éclats d’Hiver"

5e : Rue Mouffetard, Place Église Saint Médard, Place de la Contre Escarpe - "Mouff’ Stars"

5e et 6e : Boulevard Saint Germain, Place Saint Germain des Prés - "Brillante est la Nuit"

6e : Rue de Rennes - "Drapé Scintillant"

7e : Rues du Bac, de Grenelle, Malar, Jean Nicot - "Pluie de Corolles"

8e : Avenue Montaigne - "Organdi"

9e : Rue Caumartin - "Christmas Canada"

10e : Rue des Vinaigriers - "Ilot de Lumière"

11e : Rue Oberkampf - "Disques d’Or"

12e : Rue Marsoulan, Viaduc des Arts - "Arcades Étoilées"

13e : Avenue des Gobelins, avenue d’Italie - "Soleil Couchant"

14e : Rues d’Alésia, des Plantes, Daguerre - "Dans les Nuages d’Alésia"

15e : Rues Lecourbe, Cambronne, Village Saint Charles - "Boules d’Étoiles"

16e : Village d’Auteuil - "Ciel d’Or à Auteuil"

17e : Rues de Courcelles, Poncelet - "Les Bijoux de Courcelles"

18e : Place et rue des Abbesses, rues Lepic, A. Bruant, Tholozé, de Maistre, Véron - "20.000 Feux sous Montmartre"

19e : Quartier Jean-Jaurès - "L’Écume Glacée - La Vague Dorée - L’Onde Enflammée"

20e : Rues de Belleville, du Jourdain - "Le Coeur du Village s’Illumine"

paris.evous

00:54 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : paris, lumières, illuminations, noël, création, innovation, maîtrise de l’Énergie |

vendredi, 21 novembre 2008

Station Monoprix : tout le monde achète !

Mes proches savent combien j’adore Monoprix, seul magasin parisien où l’on puisse acheter à la fois des courgettes, du maquillage et des vêtements jusqu’à 22h.

Désormais, le « City marché » frappe encore plus fort, car la chaîne vient d’inaugurer le Monop’ Châtelet, situé au cœur de la station de métro ! Ouvert de 7h à 21h, du lundi au samedi, cette nouvelle boutique propose aux voyageurs d’acheter des produits prêts à consommer, une épicerie classique, une épicerie fine, un rayon de produits frais.

Je ne sais pas encore si j’irai pour autant me balader plus souvent dans les couloirs du métro, mais le concept présente l’avantage de ne pas devoir remonter à la surface quand il manque un ou deux ingrédients à acheter avant de rentrer dîner.

00:47 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news, Lèche-vitrine, Pipelette | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : monoprix, city marché, ratp, métro, transports en commun, châtelet, les halles |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu