Avertir le modérateur

« Street-art by StreetLove, l'expo collective | Page d'accueil | Paris Secret se décline… Sur les murs »

vendredi, 28 janvier 2011

Portrait de Saint Vincent de Paul en lames d’aluminium

Un portrait fort original, conçu comme une sorte de panneau publicitaire dont les lames resteraient immobiles. Cette technique donne un effet particulièrement intéressant, car le passant discerne plus ou moins bien le visage de Saint Vincent de Paul, en fonction de sa position et de sa progression dans la rue.

Effigie de Saint Vincent de Paul 2010-12-13.jpg

Datant de 1987, ce portrait situé rue du Faubourg Saint Denis, est l'oeuvre de l'artiste plasticien français Jean-Pierre Vasarely, dit Yvaral.

Sa biographie et ses techniques sont détaillées sur l'Encyclopedie Universalis, dont est tiré cet extrait : "Fils du célèbre peintre d'origine hongroise Victor Vasarely, il prend le nom d'Yvaral pour acquérir une reconnaissance personnelle. Ce qui est d'autant plus difficile qu'il engage ses pas sur les traces paternelles, en conjuguant art, mathématique et optique. Formé aux arts graphiques à l'École des arts appliqués, Yvaral se fait connaître, au milieu des années 1950, en peignant des œuvres mathématiquement structurées. Dès 1954, son art met en exergue les modes d'organisation du monde par la vision, en jouant sur la perturbation des phénomènes physiologiques et cognitifs : instabilité des formes en réseau, effet de moirage, échelonnement en profondeur des trames de fils de vinyle et de nylon. De 1960 à 1968, il est membre co-fondateur actif du G.R.A.V. (Groupe de recherche d'art visuel), qui milite pour une création ludique en équipe et sans ésotérisme, à l'encontre du lyrisme individualiste et du pop art. Dans les installations dans la rue que réalise le groupe, Yvaral implique le spectateur".

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Hahaha, j'aime bien cet article ! Déjà parce que je m'appelle Vincent (dont la fête était très récemment le 22 janvier, juste avant mon anniversaire du 25), mais surtout parce que c'est mon grand-père paternel qui a souhaité ainsi me nommer, notamment en hommage à Saint-Vincent de Paul (dont la fête se trouve un autre jour, je ne sais plus lequel)...
Arf, plus que deux jours avant ma méga-fiesta de l'anniversaire samedi 29, et mine de rien, avec plus de 20 personnes, et bien ce n'est pas spécialement fastoche à organiser, lol !

Écrit par : Vincent | vendredi, 28 janvier 2011

Vincent: Au moins, on peur dire que j'aurais fait un heureux!

Écrit par : sheily | vendredi, 28 janvier 2011

En voilà un autre détail (de taille) qui m'a échappé, surement, je ne me promène plus assez ces jours-ci.

Écrit par : Détails | vendredi, 28 janvier 2011

Détails: J'ai du le remarquer au bout du dixième passage!

Écrit par : sheily | vendredi, 28 janvier 2011

C´est fantastique Sheily :)
Bon week end

Écrit par : Elisa | vendredi, 28 janvier 2011

Je connais bien ce coin là mais je ne l'ai jamais remarqué... Bizarre qu'il l'ai mis à cet endroit, alors que son tombeau se trouve dans le 6ème.

Écrit par : Gavroche | vendredi, 28 janvier 2011

Elisa: Il faut le voir de près pour bien se rendre compte.

Gavroche: C'est vrai qu'il n'y a rien alentour qui directement lié à Saint Vincent... Une question à creuser quant au choix de l'emplacement.

Écrit par : sheily | vendredi, 28 janvier 2011

L'emplacement le plus idéal est proche des Halles, en l'occurence de Saint-Eustache...
J'en avais parlé ici, avec trois photos le concernant à l'intérieur de cette sublime église :

http://vincentthe2.blogspot.com/2006/06/saint-eustache.html

Écrit par : Vincent | vendredi, 28 janvier 2011

Vincent: En effet! Mais je vois mal comment faire rentrer un tel portrait dans cette belle église!

Écrit par : sheily | vendredi, 28 janvier 2011

Oh que si, l'immeuble ne fait que 6 étages, adoncques, quelque chose du genre 18 mètres... Alors que Saint-Eustache est quasiment la seconde plus haute de tout Paris, et doit friser les 60 mètres, lol !
Mais c'est sûr qu'au niveau style, ça ne serait peut-être pas super cool...

Écrit par : Vincent | vendredi, 28 janvier 2011

Mille excuses, je me suis bêtement trompé... N'empêche que cette église s'approche tout de même des 35 mètres, ce qui suffirait très largement !

Écrit par : Vincent | vendredi, 28 janvier 2011

Il est mort à cet endroit en 1660. Il y avait fondé les Prêtres de la Mission ou Lazaristes.

Écrit par : ODL | vendredi, 28 janvier 2011

Tout s'explique.

Écrit par : Gavroche | vendredi, 28 janvier 2011

Il faudrait demander aux lazaristes de la rue de Sèvres ce qu'ils en pensent. Parce que là, monsieur Vincent a l'air d'avoir un sourire américain. Ce qui choque un peu tout de même !
à moins que ce sourire incongru soit dû à l'angle sous lequel la photographie a été prise...

Écrit par : Tilia | vendredi, 28 janvier 2011

Vincent: Peu importe, le style ne conviendrait pas.

ODL: Merci pour cette réponse! Pour paraphraser Gavroche : "Tout s'explique"!

Tilia: Je pense que l'angle est en effet responsable!!!

Écrit par : sheily | samedi, 29 janvier 2011

C'est à quel niveau de la rue? Je ne l'ai jamais vu (et c'est pas faute d'avoir pris cette rue des dizaines de fois...)! Incroyable!

Écrit par : La Parisienne | samedi, 29 janvier 2011

La Parisienne: C4est au tout début, à l'angle avec le boulevard Magenta, vers Gare de l'est.

Écrit par : sheily | samedi, 29 janvier 2011

Le monde est petit Shély, je me suis justement retrouvée nez-à-nez avec ce portrait samedi matin après avoir remonté cette même rue !

Écrit par : MyLittleParadis | lundi, 31 janvier 2011

MyLittleparadis: Toi au moins, tu l'auras vu au premier passage!

Écrit par : sheily | lundi, 31 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu