Avertir le modérateur

jeudi, 05 juin 2008

Capricorne, es-tu là?

Ma révolution solaire est formelle : je traverse une année propice aux transformations. Je pouvais me passer d’une consultation astrologique pour arriver à cette conclusion : depuis plusieurs mois, je sens en effet monter du tréfonds de mon fort intérieur, une impulsion dynamique qui me pousse à prendre de grandes décisions… Mais bon, quand l’astrologue en question est une copine, difficile de résister à la curiosité.

Rien à voir avec les horoscopes de ELLE ou Voici (que je ne manque jamais de lire) : elle ne dit pas ce que réserve l’avenir, mais décrit avec précisions les forces à exploiter et les faiblesses à surveiller au quotidien. Tout cela, bien évidemment, après de savants calculs impossibles à réaliser en quelques clics de souris. Ainsi, cela permet d’identifier les petits riens qui empêchent d’avancer et que l’on arrive pas toujours à reconnaître, aussi évidents soit-ils.

Science ou pas, le débat reste ouvert quant à savoir si la position des astres influe ou non sur notre vie. J’aime à penser que tout est lié, à l’instar des femmes et de la lune…

06:43 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : astrologie, capricorne |

mardi, 03 juin 2008

Quelle est la différence entre Paris et Londres ?

« Il y a entre Londres et Paris cette différence que Paris est faite pour l’étranger et Londres pour l’Anglais. L’Angleterre a bâti Londres pour son propre usage, la France a bâti Paris pour le monde entier ».

Ralph Waldo Emerson

06:18 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : paris, londres, villes, ralph waldo emerson |

vendredi, 30 mai 2008

Déprogrammation du Sarah Show

Compte tenu du taux élevé de pots de départs organisés dans la société où je travaille, je préfère les fêter dans la joie et l'allégresse, sinon de mes larmes coulerait une rivière.

Et puis "Mieux est de ris que de larmes écrire, pour ce que le rire est le propre de l’homme" (c'est Rabelais qui l'a dit).

Ainsi, Sarah J., animatrice du Sarah Show Au Bureau, a décidé de claquer la porte de notre boîte, car elle ne faisait pas assez d'audience malgré son talent.  Et lorsqu'on est spécialiste de programmes TV, on ne badine pas avec la PdA et le TxM (Part de marché et Taux de pénétration).

Spéciale dédicace à Sarah qui s'est écriée en découvrant cette vidéo : "Mon Dieu! Il faut impérativement que tu vois ça, car on dirait tellement toi".

A méditer en images...

07:59 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeux tv, les z'amours |

mercredi, 28 mai 2008

Le mystère Castorama

Ma vie n’est hélas pas toujours palpitante et il m’arrive parfois (rarement) d’avoir des occupations somme toutes ordinaires. Ainsi, j’ai employé ces derniers jours à composer mille et une fois le numéro du service clientèle de Castorama : ces pros du brico ne sont pas des champions de l’organisation.

Usant de maints stratagèmes diplomatiques, je parviens à caler les divers rendez-vous relatifs à l’amélioration de mon habitat (livraison des fournitures, passage de l’artisan etc.). Mes efforts ont payé, cependant mon âme ne trouve pas le repos, sans cesse troublée par une mélodie entêtante : Où sont les femmes ? de Patrick Juvet.

En effet, à force de « ne pas quitter » de longues minutes durant, le remix façon Casto du tube disco ne me sort plus de la tête. Et ce n’est rien en comparaison de l’interrogation capitale suscitée par cette musique d’attente : quel est le lien entre Castorama (brico, déco, bâti, jardin) et la gente féminine ?

Patrick cherchait désespérément les femmes, moi je cherche le chaînon manquant de cette stratégie marketing.

06:30 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : castorama, musique d'attente, brico, déco, bâti, jardin |

mardi, 27 mai 2008

Le mercato dans mon placard

Il existe un rituel de mode incontournable, pratiqué chaque année par des millions de femmes : le passage des fringues d’hiver au fringues d’été (et vice versa).

Généralement réalisée à chaque changement de saison, cette activité mélange contrainte de l’effort et plaisir de redécouvrir des habits oubliés. Et puis pour certaines (comme moi), c’est l’occasion de remplir des sacs de dons pour les bonnes œuvres.

Bien que gardienne de cette coutume depuis que j’enfile mes chaussettes toute seule (ou presque), cette tradition ancestrale me pose de plus en plus de problèmes depuis le réchauffement de la planète. En effet, le flou météorologique qui entoure ces périodes charnières rend les transbordements de vêtements bien délicats. Jadis, l’hiver comme l’été respectaient les dates du calendrier. Désormais, c’est la canicule en février et la neige au mois d’août. Les efforts liés aux modalités de transferts (laver, repasser, plier, remballer, stocker, déballer, cintrer, plier…) ne garantissent donc pas des résultats vestimentaires à hauteur de la pluie et du beau temps !

Lasse d’attendre de gagner le gros lot à l’Euromillion, et de m’offrir une maison avec un dressing si grand que les transferts deviendraient obsolètes, j’erre de janvier à décembre avec des tenues demi-saison.

Ce billet a été réalisé pour le Concours du Boudoir en collaboration avec SABRINA.

06:20 Écrit par Sheily Parisienne dans Lèche-vitrine, Pipelette | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : transferts, vêtements, saison, mercato |

jeudi, 22 mai 2008

Jack Lang n’aura pas mon autographe

C’est un matin de mai ordinaire qui débute Place des Vosges. J’ai des heures d’avance à mon rendez-vous et les rayons de soleil déjà ardents m’invitent à jouir du plaisir d’un petit-déjeuner en terrasse.

Je repère la partie la plus ensoleillée (parfaite pour se lancer dans une opération retouche de manucure) et fais quelques pas en direction de la chaise convoitée. Je m’arrête dans mon élan lorsque je constate que Jack Lang en personne se trouve à la table voisine.

Fort contrariée par la présence d’une personnalité qui risque de me faire de l’ombre (j’aime attirer les regards et ne supporte pas la concurrence), je m’éloigne du carré VIP. Non sans avoir jeté mon meilleur « regard indifférent » à la cantonade.

Malheureusement, tous les passants de la Place des Vosges ne savent pas faire preuve d’autant de savoir-vivre que moi. Si bien que Jack, lassé par le sans-gêne de certains, décide de se réfugier à l’intérieur du café. Bien évidemment, c’est à mes côtés qu’il décide de s’asseoir, laissant une simple vitrine nous séparer (et mon corps le préserver des regards indiscrets).

Là, je finis mon crème d’un trait, décidée à quitter les lieux sans plus tarder. Je rassemble mes affaires éparses en marmonnant combien il est difficile d’être souriante et sympathique : il y a toujours une personne célèbre pour vous coller alors qu’elles sont pourtant bien placées pour connaître le prix de l’intimité !

07:58 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : jack lang, place des vosges, paris |

jeudi, 03 avril 2008

Haribo, Toblerone ou Picot : il faut choisir

Picot c’est un peu la star du bureau. Homme au rire tonitruant, il débarque un jour tel un dandy cravaté qui se transforme le lendemain en sprinter de Vélib’. Il se réveille un matin en requin des affaires et se couche le soir même en petit garçon bougon. Malheureusement, Picot aux mille facettes a décidé de quitter Notre Société. 

Pour le dernier jour de Picot,  des montagnes de friandises s’étalent sur la grande table en verre.

Le plus difficile consiste à en manger le plus possible avant que notre DAF ne décide de fermer les sachets : il pourrait tout confisquer, sous prétexte que le budget friandise est trop élevé. Mais il ne bronche pas. Pas même lorsque les bouchons de champagne sautent… C’est là que la double ration de sucre s’impose naturellement : mieux vaut en abuser pour ne pas rouler sous la table de réunion ou jouer au lancer d’imprimantes (Picot en sait quelque chose). D’autant que sans ces petites douceurs, impossible d’atténuer notre douleur de voir partir un des meilleurs…

Alors entre deux bouchées, je souhaite bon vent à Picot et je précise que je ne manquerai pas de lui envoyer la note du diététicien. Facture qu’il règlera sans sourciller et sans rancune, puisque son salaire va considérablement augmenter au cours des mois à venir. Parce que ce si Picot n’avait pas tant insisté pour que j’assiste à son pot, j’aurais mis moins de temps à me débarrasser du dernier kilo en trop !

06:40 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : bureau, travail, pot de départ, haribo, toblerone |

mardi, 01 avril 2008

Baby-sitter à vendre

Echange matinal entre un grand garçon de sept ans et sa maman (dans une rame de métro) :

La Maman : « C’est Sarah qui vous gardera ce soir »

Le Fils : « Pourquoi pas Hélène ? »

La Maman : « Hélène n’est pas souvent disponible car elle est jeune et elle adore sortir tard dans la nuit »

Le Fils : « Hi ! Hi ! Elle est drôle ! Et Céline, pourquoi pas Céline ? »

La Maman : « Céline est en vacances. Mais, il y a un problème avec Sarah ? »

Le Fils : « Non. Mais elle nous a gardé que deux fois »

La Maman : « Non, plus que ça… »

Le Fils : « Non. Deux fois seulement ! Dis Maman, quand est-ce que tu vas arrêter d’acheter des baby-sitters ? »

 

14:20 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : baby-sitter, métro |

lundi, 31 mars 2008

Roses de plaisir

Bilan de la chasse aux baskets pour la gym suédoise: une paire sobre en promotion. J'ai fait une croix sur le strass et les paillettes (hors budget), pour me contenter du liseret rose.

Face à mon désaroi évident, la vendeuse m'a consolée en disant :" De toutes façons, ce n'est que pour une heure de cours".

 Le temps et la gym suédoise aidant, j'apprends l'humilité vestimentaire...

e7cf0e80546b0c094d160ae4e36f0baf.jpg

06:50 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : gym suédoise, sport, baskets, paris |

dimanche, 30 mars 2008

Juste une dernière chance...

De voter pour qu'un blog sympa (Paris Secret) se retrouve finaliste au Festival de Romans. Faîtes passer l'nfo à vos père, vos mères, vos frères et vos soeurs: ça serait le bonheur!!!

Un grand merci à tous ceux qui on déjà voté.

 

Festival de Romans
Recommandé par des Influenceurs

06:20 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : vote, festival de Romans, blog, famille |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu