Avertir le modérateur

vendredi, 01 octobre 2010

Ambiance « Wall Street » à Paris avec les taxis new-yorkais

A l'occasion de la sortie du film Wall Street, l'argent ne dort jamais, Paris se met à l'heure new-yorkaise pendant cinq jours.

Ainsi, une flotte de yellow cabs sillonne la ville jusqu'à demain.

Pour une petite course gratuite, il suffit de héler l'un des taxis et d'indiquer au chauffeur le mot de passe « RTL ».

Demain, les voitures seront à proximité de la porte de Versailles (15e), pour l'ouverture du Mondial de l'automobile.

H. C. (Source : 20minutes.fr)

Wall Street.jpg

09:57 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news, Insolite | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : wall street, paris, taxis new-yorkais, yellow cabs |

vendredi, 24 septembre 2010

Womanity s’affiche à Paris

Womanity.JPGUn campagne d’affichage événementielle est organisé à Paris, pour la promotion du nouveau parfum pour femme de Thierry Mugler, Womanity.

Réalisée en partenariat avec JCDecaux Innovate, cette opération se déroulera du 6 au 9 octobre sur 11 panneaux d’affichage aux alentours desquels se trouveront des hôtesses qui inviteront les passantes à décoller des échantillons pour découvrir le parfum.

Source : CB Newsletter

09:28 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news, Insolite, Publicité | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : parfum, womanity, affiche paris, campagne, publicité, thierry mugler, decaux |

vendredi, 30 juillet 2010

Le jardin d’Acclimatation a produit 140 kilos de miel

La ruche installée depuis novembre 2009 au sein de la ferme du Jardin d'Acclimatation à Paris,a permis aux apiculteurs de récolter 140 kilos de miel.

Pour la première fois, les visiteurs peuvent acheter le fruit du travail de ces 240.000 abeilles parisiennes, vendu pour 4 € le pot de 250g et 8 € les 500g.

Sources : La Dépêche.fr

21:30 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : jardin d’acclimatation, miel, paris |

mercredi, 17 février 2010

Le jardin d’Acclimatation fête ses 150 ans

Je garde de ce jardin de merveilleux souvenirs d'enfance. Chaque sortie au Jardin d'Acclimatation représentait une fête... J'ignorais qu'il était si vieux...

Un million et demi de visiteurs chaque année ! Le succès du jardin d’Acclimatation ne se dément pas depuis 150 ans. Inauguré le 6 octobre 1860, en présence de Napoléon III et de l’impératrice Eugénie, il séduit immédiatement les Parisiens. Femmes du monde, domestiques, militaires et enfants se pressent devant les ours, la girafe, les chameaux, les kangourous, les bananiers, les bambous... L’idée vient de Napoléon III lui-même, qui veut offrir à Paris un jardin d’agrément mêlant nature, flore luxuriante, animaux exotiques, le tout mâtiné d’une touche d’ethnologie.

La suite de l'article dans Le Parisien.

07:35 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : jardin d'acclimatation, anniversaire, fête |

mardi, 16 février 2010

Pétitionnez en ligne pour défendre vos projets

Le Maire de Paris offre aux parisiens la possibilité d'interpeller le Conseil de Paris, par le biais de pétitions électroniques ou manuscrites, sur tout sujet relevant de la compétence municipale ou départementale.

Si vous souhaitez lancer et signer une e-pétition ou simplement découvrir le fonctionnement du site, c'est ici.

e-pétition.jpg

Source : paris.fr

00:12 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news, Insolite | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : pétition, internet, projet, parisien |

dimanche, 07 février 2010

Paris va participer à la reconstruction d'Haïti

Bertrand Delanoë a annoncé la mise en place d'une coopération sur le long terme, afin de venir en aide aux autorités haïtiennes dans la reconstruction des villes de l'île.

Une mission sera dépêchée sur place pour élaborer une réponse appropriée en étroite concertation avec les autorités locales. Des expertises dans le domaine de l'urbanisme, de la voirie, des espaces verts et de l'eau seront apportées par plusieurs directions ou organismes de la Ville de Paris. Seront également examinées les conséquences du séisme sur l'opération "Un parisien, un arbre", projet de reboisement initié par la Ville de Paris qui arrivait ces derniers mois à son terme.

La ville de Paris consacrera 1,5 million d'euros à cette coopération (soit 0,5 million d'euros par an). Consultés dans le cadre des travaux de la 9ème commission, les groupes politiques du Conseil de Paris seront associés au suivi de leur mise en oeuvre.

A l’initiative du maire de Paris, le réseau mondial des Villes francophones se mobilise également : L’Association internationale des maires francophones, que préside Bertrand Delanoë, a déjà débloqué 50.000 euros sur son fonds d’urgence, pour de l’aide médicale, et de l’assistance aux sans abri.

De son côté, l’association mondiale des collectivités territoriales (CGLU), également présidée par Bertrand Delanoë, se tient à la disposition des Nations-Unies pour mobiliser les pouvoirs locaux dans la reconstruction d’Haïti.

Source et plus d'infos sur Paris.fr

00:05 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : paris, reconstruction, haïti |

mercredi, 13 janvier 2010

Paris inondé 1910

A l’occasion du centenaire de la crue de janvier 1910, deux expositions sont organisées à Paris : à la Galerie des Bibliothèques (IVe) depuis le 8 janvier jusqu'au 28 mars, puis au Pavillon de l'Eau (XVIe) du 20 janvier au 17 avril. Elles abordent le phénomène de crue d’hier à aujourd’hui, en traitant cette catastrophe naturelle sous un angle historique, scientifique mais aussi artistique, notamment grâce aux photomontages contemporains d'Hervé Bernard. Source : Le Figaro

Ci-dessous, on aperçoit sur la première photo l'inscription "Crue de la Seine 28 janvier 1910", à gauche, juste au-dessus des marches. La seconde photo zoom sur l'inscription. Photos de la Rue Bellechasse, 75007 © Nicole Marquet, une lectrice de ce blog.

Crue 1910 rue Bellechasse 1 2009-10-18.JPG
Crue 1910 rue Bellechasse 22009-10-18.JPG

Un peu d'histoire

En janvier 1910, Paris connaît durant une « semaine terrible » une inondation exceptionnelle, provoquée par des conditions météorologiques exécrables, la plus importante de son histoire après celle de 1658. L’eau, empruntant les voies récemment ouvertes souterraines et de surface destinées aux transports et aux égouts, débordant de la Seine ou surgissant du sous-sol, gagne les quais et les rues limitrophes, remontant jusqu’à la gare Saint-Lazare. La capitale, inondée dans douze arrondissements et plusieurs centaines d’artères, offre alors un aspect inédit, qui la fait surnommer « Paris-Venise ». Comme un spectacle, l’inondation draine la foule des curieux, et le nouveau paysage urbain attire les photographes et les peintres.

Paris est frappée dans sa modernité même : les transports en commun, les égouts, l’électricité, le ravitaillement et les communications sont paralysés ou désorganisés. Une gestion de fortune se met en place : on construit des parapets, on édifie des passerelles, on circule en barque, on rentre chez soi en échel le, on déménage… Les services parisiens renforcés par l’armée et ses canots se mobilisent très vite pour maintenir le fonctionnement des activités fondamentales et organiser les secours. Car si l’inondation amuse lorsqu’elle touche les habitants des hôtels particuliers des « beaux quartiers », elle frappe plus dramatiquement les classes populaires et des milliers de sinistrés perdent leur travail, leur logement et leurs biens.

Un formidable élan de solidarité se fait jour, dans toute la France comme à l’étranger. Des souscriptions, des soupes populaires et des asiles apportent leur soutien aux victimes. Sans susciter de crise majeure ni de remise en cause des pouvoirs publics, l’inondation gagne le débat politique, de Jean Jaurès au courant catholique. Après le 28 janvier 1910, s’amorce la décrue. L’heure est à la désinfection, à la lutte efficace contre les risques d’épidémie, aux réparations, à la remise en marche des transports et des services qui prendra parfois plusieurs mois. C’est également l’heure du bilan des dégâts, chiffrés à 400 millions de francs-or, et presque aussitôt celle des leçons à tirer pour l’avenir.

La mémoire de l’inondation de 1910 ne s’est jamais éteinte, certes à cause de son ampleur, mais aussi en raison de la médiatisation sans précédent dont elle a été l’objet. Elle est la première catastrophe de cette envergure dont les nouveaux médias ont pu s’emparer : la photographie d’actualité, servie par des agences de presse structurées, la carte postale illustrée, la presse à grand tirage illustrée de photographies, le cinématographe.

Servie par son aspect spectaculaire - esthétique ou pittoresque -, l’inondation de 1910 nous a été transmise par des milliers d’images, déclinées en albums souvenirs ou en séries prolifiques de cartes postales photographiques, devenues rapidement objets de collection. Ces images et ces documents nous dressent le portrait étonnant d’un Paris éphèmère, tour à tour drôle et dramatique.

Les cartes postales de cette époque, source iconographique irremplaçable, sont consultables dans l’exposition depuis une borne interactive présentant le territoire parisien indexé en plus de 300 rues inondées en 1910. Le public peut ainsi visiter virtuellement son propre Paris transformé par la crue.

Source : Paris.fr

00:12 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : paris, innondation, crue, 1910 |

jeudi, 10 décembre 2009

Soutenez l'extention .paris!

Ne pas m'en mêler eut été grossier!

La ville de Paris va déposer sa candidature pour la création de l' extension « .Paris ». Cette candidature sera évaluée en 2010 par l’ICANN en charge de la création des nouvelles extensions de nom de domaine sur Internet au niveau mondial.

En qualité de parisienne trentenaire et superficielle, je me mobilise (et je vous invite à le faire) pour rendre la création du « .Paris » incontournable.

Soyons donc les plus nombreux possibles à signer la pétition en faveur de la création du .Paris sur le site créé pour l'occasion: Un Point Paris, ça change tout !

 

00:18 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : internet, paris, adresse, nom de domaine, .paris |

vendredi, 06 novembre 2009

La Mairie de Paris lance une campagne d'information sur les dangers de la dépigmentation

Photo d'Alain Bachellier.jpgConnaissez-vous les dangers du blanchiment de la peau?

La mairie de Paris lance une campagne d'information pour alerter sur les risques de la dépigmentation. Environ 20% des femmes d'origine afro-antillaise habitant dans la capitale auraient recours à des produits éclaircissants. Mais les effets de ces produits sont souvent très nocifs pour la santé. Explications avec le docteur Petit, dermatologue à l'hôpital Saint Louis.

 

 

Les produits éclarcissants peuvent nuire gravement à la santé. C'est le principal message de la campagne d'information lancée par la mairie de Paris, en partenariat avec URACA (Unité de réflexion et d'action des communautés africaines). Des affiches sont disposées dans trois arrondissements (10, 18e et 19e) dès le 4 novembre. Un guide pédagogique , ainsi qu'une bande dessinée sont aussi publiés.

Retrouvez toutes les infos sur la campagne, c'est par ICI.

00:27 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : mairie de paris, campagne, dépigmentation |

mercredi, 30 septembre 2009

Des silhouettes pour rappeler les dangers de la circulation

J'avais lu de nombreux articles sur la dernière campagne de prévention routière organisée par la Préfecture de Police et la Mairie de Paris, mais je découvre seulement les visuels. C'est légèrement sordide, mais si ça peut être efficace, j'approuve l'initiative.

L'objectif de l'opération "Silhouettes" est de rappeler aux usagers les nombreux accidents survenus dans la capitale et à la nécessité de modifier leur comportement lors de leurs déplacements. 51 personnes ont été tuées à Paris lors d'un accident de la circulation en 2008.

C'est une campagne choc, avec six messages reprenant les caractéristiques les plus marquantes de l’accidentologie parisienne en 2008 sont répartis sur 51 totems représentant les 51 personnes tuées dans un accident de la circulation à Paris en 2008. Pour mieux faire passer le message, cette opération se déroule sur deux sites : quai de la Râpée, entre le pont Charles de Gaulle et le boulevard de la Bastille; boulevard de Sébastopol, entre la place du Châtelet et la rue Berger (mes photos viennet du boulevard Sébastopole).

2009-09-27 012.jpg
2009-09-27 013.jpg

00:50 Écrit par Sheily Parisienne dans Breaking news | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : silhouettes, dangers, circulation, paris, campagne, prévention routière |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu