Avertir le modérateur

jeudi, 26 juin 2008

Un testament digne d’un roman

2068998946.jpgJ’évoquais il y a quelques jours mon addiction pour Millénium, la saga de l’écrivain Stieg Larsson. Outre le caractère trépidant de la trilogie, j’ai omis de préciser que l’auteur est « décédé brutalement d’une crise cardiaque juste après avoir remis à son éditeur les trois volumineux tomes de la trilogie Millénium ». Mon esprit fantasque n’a pas manqué de chercher un lien entre la mort inattendue de l’auteur d’un roman d’espionnage, au moment stratégique de la remise de ses manuscrits. Mais n’ayant pas les moyens d’enquêter à l’échelle internationale, j’ai stoppé aussitôt mes réflexions. C’était sans compter que la réalité puisse dépasser ma fiction.

En effet, voilà que j’apprends ce matin sur France Info, que l’héritage de l’auteur se trouve au coeur d’une tourmente juridique. Un testament de Stieg Larsson, datant de 1977, vient d’être retrouvé récemment. Il dévoile les dernières volontés de l'auteur, qui souhaite « que son argent soit versé à la section d'Umeaa de la Fédération des Travailleurs communistes ».

Le 19 juin dernier, la section du parti politique suédois en question a refusé de toucher le legs. Anders Svensson, porte-parole du parti, explique : « Nous ne voulons pas participer à des querelles de testament et nous refusons de toucher de l'argent de cette façon ». Il considère en effet que l'héritage revient à la compagne de l'auteur, Eva Gabrielson. Mais, celle-ci n'ayant jamais été mariée à Stieg Larsson, ne peut rien toucher. Le frère et le père du romancier sont donc les seuls héritiers légitimes.

Pour pimenter le tout, une rumeur enfle selon laquelle un quatrième tome du Millénium, quasiment terminé, existerait dans un ordinateur. Seule la compagne de Stieg Larsson saurait où il se trouve. De quoi alimenter la querelle entre les proches de l’écrivain disparu.

Moi qui trouvais que ma vie ressemblait à un telenovela, je dois m’incliner face à la propension de certains à faire de leur mort en polar.

12:48 Écrit par Sheily Parisienne dans Livres, Pipelette | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : millénium, stieg lersson, testament |

lundi, 23 juin 2008

Millénium, la trilogie de l’addiction

544650525.jpgQuand j’ai goûté pour la première fois Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes, je doutais qu’une substance littéraire aussi volumineuse puisse créer une dépendance à long terme. Le premier tome de la saga Millénium m’a pourtant très vite rendue accro. Entre un vieil industriel fortuné qui veut retrouver sa nièce disparue, l’énigmatique Lisbeth Salander et le chevronné Mikael Blomkvist, ces personnages hétéroclites illustrent parfaitement le principe que l’on possède TOUS un secret bien caché…

J’ai doublé les doses quotidiennes avec La Fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette. Un triple meurtre nous plonge dans une enquête menée à un rythme époustouflant : le mobile serait lié au trafic de femmes, à la prostitution et à une affaire d’espionnage. J’ai souffert d’une violente crise de manque en finissant le livre en pleine nuit. Heureusement, je n’ai pas eu trop de difficulté à me procurer ma dose de Stieg Larsson dès le lendemain (qui pourtant tombait un dimanche). « C’est pour consommer tout de suite ? » demande le libraire ? Je réponds « oui » dans un souffle. Il sourit avant d’ajouter : « Je vous offre au moins un marque-page. Bonne journée de lecture ». Je refuseson cadeau et le sac en plastique avant de m’enfuir avec mon exemplaire de La Reine dans le palais des courants d’air.

Je me shoote désormais à raison d’une centaine de pages par jour et je cherche déjà un substitut pour décrocher en douceur…

01:08 Écrit par Sheily Parisienne dans Livres | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : millénium, stieg larsson |

lundi, 02 juin 2008

La Valse Lente des Tortues de Katherine Pancol

456288662.jpg673 pages dévorées en cinq jours : un record que je que je qualifierais de second effet Katherine Pancol.

La Valse Lente des Tortues se révèle une suite largement à la hauteur du premier volume de cette série (Les Yeux Jaunes des Crocodiles). On retrouve les même personnages, tout aussi attachants, et des nouveaux, passionnément intrigants.

Au-delà de la saga familiale, l’auteur développe une intrigue policière parallèle, sans jamais s’éloigner de l’esprit du roman. Même la petite touche paranormale ne dénote pas un seul instant.

Ainsi, au fil des pages, on valse sur la vie et les sentiments ; on découvre qu’il existe des manuels catholique d’économie domestique pour les femmes ; ou encore que « Sex is about to be slow »…

Bref : « Qu’est-ce qui est « normal », Jo ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? Who knows ? Et qui décide de la norme ? ».

07:12 Écrit par Sheily Parisienne dans Livres | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : livre, katherine pancol, la valse lente des tortues |

vendredi, 23 mai 2008

Le Portail de François Bizot

1861018797.jpgLa parution de ce livre date de 2000 mais je n’ai jamais trouvé le courage de l’attaquer avant, préférant des thèmes plus légers. Ce récit poignant m’a plongé au cœur d’événements historiques dont j’avais vaguement entendu parler.

Le résumé : François Bizot, membre de l'École française d'Extrême-Orient, est fait prisonnier au Cambodge par les Khmers rouges, en 1971. Enchaîné, il passe trois mois dans un camp de maquisards. Chaque jour, il est interrogé par l'un des plus grands bourreaux du XXe siècle, futur responsable de plusieurs dizaines de milliers de morts, aujourd'hui jugé pour crimes contre l'humanité : Douch.

Au moment de la chute de Phnom Penh, en 1975, François Bizot est désigné par les Khmers rouges comme l'interprète du Comité de sécurité militaire de la ville chargé des étrangers auprès des autorités françaises. Il est le témoin privilégié d'une des grandes tragédies dont certains intellectuels français ont été les complices.

Pour la première fois, François Bizot raconte sa détention, décrit une révolution méconnue, démonte les mécanismes de l'épouvante et fait tomber le masque du bourreau monstre. Grâce à une écriture splendide et à un retour tragique sur son passé, l'auteur nous fait pénétrer au cœur du pays khmer, tout en nous dévoilant les terribles contradictions qui – dans les forêts du Cambodge comme ailleurs – habitent l'homme depuis toujours.

Un passage qui m’a marqué : « La villa de l’Ecole avait été pillée par les rôdeurs, saccagée par les soldats, remuée de fond en comble (…). Des flaques d’urine inondaient le carrelage de la salle à manger. Dans la salle de bains du premier, le bidet était rempli à moitié d’excréments. D’autres déjections souillaient le sol entre les rayonnages de la bibliothèque… Ebranlé jusqu’au fond de moi, je sortis la jeep du garage et en chargeai rapidement le remorque, méditant sur cette âpreté de l’homme à saisir toutes les occasions de gain, et sur son attrait instinctif à souiller et à violer ».

06:40 Écrit par Sheily Parisienne dans Livres, Ne pas manquer! | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : livre, françois bizot, le portail |

mercredi, 09 avril 2008

Les Yeux jaunes des crocodiles

fac67994def96700afaf91996e315e3b.jpgC’est précisément parce que Katherine Pancol fait actuellement la promotion de son dernier roman, La Valse lente des tortues, que je préfère évoquer le précédent (et premier tome de la série), Les Yeux jaunes des crocodiles.

Ce roman met en scène deux sœurs que tout oppose. Iris, belle riche, élégante, parisienne et superficielle. Joséphine, des kilos en trop, des problèmes d’argent, mal dans sa peau, banlieusarde et extrêmement brillante. A cause d’un mensonge de la belle Iris, Joséphine devient le nègre de sa sœur et écrit le best-seller de la saison.

Ajoutez à cela le tourbillon de la vie d’une dizaine d’autres personnages tout aussi attachants, perturbés, voire pervers, on obtient un livre qui parle non seulement de sentiments, mais surtout d’écriture. Et quand la littérature ose se regarder le nombril, le résultat s’avère aussi efficace que la meilleure série américaine ou telenovela mexicaine.

 

07:10 Écrit par Sheily Parisienne dans Livres, Ne pas manquer! | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : les yeux jaunes des crocodiles, livre, roman, katherine pancol |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu