Avertir le modérateur

vendredi, 17 décembre 2010

Immeuble garni dans un style Renaissance

Comment ne pas remarquer cette superbe façade de 1842, décorée de visages, corps, écussons et végetaux sculptés dans la pierre.

Situé au 7 place Jussieu (75005), ce bâtiment est une curiosité à ne pas manquer!

Place Jussieu n°7 2010-06-12 2.jpg
Place Jussieu n°7 2010-06-12 3.jpg

 

11:00 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Façades | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : sculpture, immeuble, place jussieu, 75005 |

lundi, 20 septembre 2010

Les rues de Paris sont en fleurs

Qu'il s'agisse du mur floral de la rue Rollin (75005) ou du piano en fleurs de l'avenue Jean Jaurès (75019), on ne peut que saluer les efforts mis en oeuvre pour donner un air bucolique aux voies parisiennes.

 

Mur Floral rue Rollin 2010-06-12 017 a.jpg

 

 

Mur Floral rue Rollin 2010-06-12 017 b.jpg
Mur Floral rue Rollin 2010-06-12 017 d.jpg
Piano floral 2010-06-05 a.jpg
Piano floral 2010-06-05 b.jpg
 
 
 

 

 

00:14 Écrit par Sheily Parisienne dans Dédale de rues, Insolite | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : paris, floral, rue rollin, 75005, avenue jean jaurès, 75019 |

mercredi, 01 septembre 2010

Le Petit Prince de Paris, un plaisir pour les papilles

petit_prince_de_paris.jpgJe trouve relativement délicat l’exercice de décrire l’ambiance et la qualité d’un restaurant. En effet, d’une soirée à l’autre (et d’un convive à l’autre), les avis se révèlent souvent très relatifs en matière gastronomique. Cependant, je ne taris pas d’éloges à l’égard du restaurant Le Petit Prince de Paris, car cela faisait un bon moment que je n’avais pas autant apprécié un dîner « en ville ».

Mon menu se composait d’un flan de courgettes et St Jacques et toast de pain d’épices, suivi d’un plat de Noix de Saint-Jacques flambées au cognac et saumon fumé, le tout servi avec une purée maison. J’ai fondu de plaisir, mais j’ai sauté les desserts (qui pourtant ont ravi les autres convives).

Les prix sont raisonnables avec plusieurs menus au choix : Assiette à 25 €, Formule à 16 €, Menu à 23 € et Menu à 26 €.

A noter (outre les serveurs très sympathiques) que la dimension historique des lieux est également très intéressante : « La maison se situe sur l’emplacement des anciens thermes gallo-romains. Ancienne taverne en 1450, puis hôtel particulier, fréquenté au fil des époques par des personnages illustres tels que François Villon, Estienne, Garamond, etc. En 1976, le restaurant Le Petit Prince de Paris voit le jour ».

Restaurant Le Petit Prince de Paris, 12 rue Lanneau 75005 Paris. Réservations : 01 43 54 77 26

00:03 Écrit par Sheily Parisienne dans Restaurants/Bars | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : restaurant, le petit prince de paris, rue lanneau, 75005 |

mercredi, 25 août 2010

Un lit pour trois : une comédie conjugale parisienne

1_lit_pour_trois_web_sans_bandeau_.jpegHilarant ! C’est le premier mot qui me vient à l’esprit pour évoquer la pièce de théâtre Un lit pour trois.

En effet, cette œuvre, drôle et contemporaine, met en scène des partenaires de jeu qui se trouvent sur Internet. Malgré les apparences, tous souffrent de solitude, traversent des crises, cherchent l’amour... Le temps d’une soirée, les scènes loufoques et touchantes s’enchaînent. Les situations se renversent. Et l’on ne cesse de s’amuser.

Au-delà du thème de ménage à trois, la pièce ne tombe jamais dans la vulgarité, ni dans la caricature. Les bons mots fusent au détour de chaque phrase. Sans compter un jeu d’acteur épatant, avec des comédiens qui méritent que l’on prenne le temps d’apprécier leur travail.

L’histoire : « Un couple, la quarantaine, décide pour le cadeau d'anniversaire de Jean- Pierre de tenter une expérience à trois avec une autre femme. Le cadeau arrivant en la personne de Catherine Peauneuve, une croqueuse de tout... La surprise est au rendez-vous. De cette rencontre via internet surviendront bien des bouleversements. Quand on met les doigts dans la prise, il faut s'attendre à quelques étincelles. C'est sur un ton léger et décalé que nous avons traité le thème de la relation du couple, de la domination homme femme et de son statut mis à mal quand tout bascule dans une nouvelle société à l'heure où les rencontres se font de plus en plus par internet... »

Un lit pour trois : jusqu’au 1er janvier 2011 à La Comédie Saint Michel – 95 boulevard Saint Michel 75005 Paris – M° Cluny-Sorbonne/ RER : Luxembourg.

Tarifs : Normal : 21€ - Réduit : 15€

Auteur : Ivan Tournel et Mylène Chaouat. Mise en scène : Ivan Tournel et Mylène Chaouat. Avec : En alternance : Stéphanie Mathieu/Anne-Sophie Level, Elisa Lebon/Garrance Legrou et Benoit De Gaulejac/Hervé Jouval

00:25 Écrit par Sheily Parisienne dans Ne pas manquer! | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : un lit pour trois, pièce, théâtre, comédie, couple, la comédie saint michel, 75005 |

lundi, 09 août 2010

Attention! Les Lézarts de la Bièvre vous photographient

Ces photographes de papiers posent sur les murs de Paris.

Oeuvres de Jana und Js (membres du collectif Lézarts de la Bièvre, regroupant des artistes d'art de rue), elles apparaissent dans des lieux hautement touristiques, en guise de clin d'oeil aux visiteurs armés d'appareils photos.

Lézarts de la bièbre Impasse des Postes 2010-06-12 a.jpg
Lézarts de la bièbre Impasse des Postes 2010-06-12 b.jpg

00:26 Écrit par Sheily Parisienne dans Art urbain | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : lézarts de la bièvre, 75005, jana und js, photos, photographes |

lundi, 19 juillet 2010

La Grande Mosquée de Paris, symbole de paix et de fraternité

Bien que je me sois souvent rendue au salon de thé jouxtant la Grande Mosquée de Paris, ce n'est que très récemment que j'ai franchi les portes de ce Havre de paix.

De cette visite je ne retiendrai que deux choses : la beauté des lieux et un détail historique qui en surprendrait plus d'un. En effet, j'ai appris que durant la Seconde Guerre Mondiale, ce lieu de culte musulman a servi de refuge à des centaines de juifs. Un beau témoignage de fraternité.

Grande Mosquée de Paris 2010-06-12 b.jpg
Grande Mosquée de Paris 2010-06-12 c.jpg
Grande Mosquée de Paris 2010-06-12 d.jpg
Grande Mosquée de Paris 2010-06-12 f.jpg
Grande Mosquée de Paris 2010-06-12 g.jpg
Grande Mosquée de Paris 2010-06-12 h.jpg

00:50 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Monuments | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : grande mosquée de paris, 75005, rue geoffrey saint-hilaire |

lundi, 12 juillet 2010

Jaune comme la Brûlerie Saint Jacques

Exceptée cette façade un tantinet criarde, il ne reste rien de la Brûlerie Saint Jacques, une ancienne brûlerie de café.

Le bâtiment est désormais reconverti en résidence pour étudiants... De quoi faire bien des envieux!

Brûlerie Saint Jacques 2010-06-12 a.jpgBrûlerie Saint Jacques 2010-06-12 b.jpg
Brûlerie Saint Jacques 2010-06-12 c.jpgBrûlerie Saint Jacques 2010-06-12 d.jpg
Brûlerie Saint Jacques 2010-06-12 e.jpgBrûlerie Saint Jacques 2010-06-12 f.jpg
 
 

 

00:38 Écrit par Sheily Parisienne dans Façades, Insolite | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : façade, jaune, brûlerie saint jacques, 75005, paris |

mardi, 02 février 2010

Les légendes de la rue du Chat qui Pêche (75005)

Je parle de légendes au pluriel, car la rue du Chat qui Pêche possède deux caractéristiques.

Tout d'abord, il s'agit de la rue la plus étroite de Paris (1,80m de large).

Mais surtout, elle doit sont nom à une ancienne légende. L'histoire raconte qu'au XVe siècle, un chanoine nommé Dom Perlet se livrait ici à l’alchimie en compagnie d’un chat noir très adroit : il arrivait à extraire d’un coup de patte habile les poissons de la Seine, à deux pas de la rue. Persuadés qu’il s’agissait d’une affaire diabolique, trois étudiants tuent le malheureux chat et le jettent dans le fleuve. Ils étaient certains que l’alchimiste et le chat noir ne faisaient qu’un – et qu’il était le diable. Le chat mort, l’alchimiste disparaît… pour reparaître un peu plus tard : il était parti en voyage ! Quant au chat, il pêchait de nouveau paisiblement au bord de l’eau. Source : Plaque historique dans la rue.

Rue du chat qui pèche 2009-11-22.jpg

00:30 Écrit par Sheily Parisienne dans Dédale de rues | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : rue du chat qui pêche, légende, 75005 |

vendredi, 15 janvier 2010

Brèves de Trottoirs : Violette, Place Monge

Naître un premier mai, dans un champ de fleurs.

L’existence est parfois prédestinée. Celle de Violette l’était.

A n’en pas douter.

Les fleurs sont sa vie, sa religion aussi.

Depuis cinquante ans, sa boutique est ouverte, jour et nuit.

Sur son bout de trottoir transformé en havre de paix, elle confectionne les bouquets.

Mais, c'est également là qu'elle recueille les confessions de tout un quartier.

Source : Brèves de Trottoirs

00:28 Écrit par Sheily Parisienne dans Portraits de parisiens | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : brèves de trottoirs, webdocumentaire, violette, fleuriste, paris, place monge, 75005 |

mardi, 21 octobre 2008

Visite éclair au Collège des Bernardins

Le Collège des Bernardins a rouvert ses portes début septembre, après trois ans de fermeture pour rénovation. Edifice d’exception datant du 13ème siècle, il sert à présent d’espace consacré à l’art, aux débats et à la formation.

Fascinée par la splendeur des bâtiments dont la pierre restaurée brille sous le soleil, je m’engage dans une magnifique nef, qui fait désormais office de hall d’entrée. Là, un charmant pompier m’informe que je ne peux pousser la visite au-delà du rez-de-chaussée, car les étages supérieurs demeurent inaccessibles avant plusieurs semaines.

Déçue, je prends quand même quelques photos de l’extérieur (à retrouver ici, dans l’album Eglises et Monuments). Le rendu ne me satisfait pas, mais impossible de mieux faire : compte tenu de l’étroitesse de la rue de Poissy, je manque de perspective.

Collège des Bernardins 2008-08-30 000.jpg

Un chocolat chaud et une crêpe au Nutella suffisent à me remonter le moral, si bien que je reproduis ci-dessous un bout de l’historique du Collège, extrait du site officiel :

C’est à un moine d’origine anglaise, Etienne de Lexington, abbé de Clairvaux, que revient de créer en 1245 le Collège Saint-Bernard (bientôt désigné comme Collège des Bernardins), pour servir de lieu d’étude et de recherche au cœur de la pensée chrétienne. La construction au lieu-dit du Chardonnet, financée par l’appel à la charité chrétienne, commence en 1245, sur le modèle architectural des abbayes cisterciennes.

Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy 75005 Paris Métro Maubert Mutualié ou Cardinal Lemoine.

00:40 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Façades, Monuments | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : collège des bernardins, 75005, art, débats, formation |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu