Avertir le modérateur

dimanche, 22 février 2009

Urbanisme: premières images du Paris du futur

Même si j'ai peur qu'il ne reste pas beaucoup de secrets à découvrir dans Paris, j'ai hâte de savoir lequel de ces projets aboutira, car il y a vraiment de bonnes idées dans cet article de 20 Minutes.

Urbanisme: premières images du Paris du futur

Paris du futur.jpg

Après plus d'un an de réflexion, les dix équipes d'architectes, chargées par le président de la République de réfléchir à l'avenir du Grand Paris, ont remis leurs copies hier au ministère de la Culture. Ceux qui attendaient des maquettes complètement folles risquent d'être déçus : la réflexion est avant tout urbanistique et le propos aride. Ce qui n'empêchera pas l'ouverture d'une exposition le 29 avril à la Cité de l'architecture et du patrimoine.

La région Ile-de-France devrait, elle aussi, présenter un condensé des réflexions lors d'une exposition itinérante en banlieue, à l'horizon de l'automne 2009. Certains, comme l'architecte Roland Castro, réfléchissent déjà à l'avenir et notamment à la création d'un «atelier du grand Paris», qui réunirait l'ensemble des équipes. En attendant, 20 Minutes a synthétisé les principales propositions de chacun.

La «ville éponge» de Bernardo Secchi

Face à une capitale dans laquelle les gens ne se croisent pas, l'équipe italienne souhaite développer une «ville éponge». Pour cela, il faut notamment un maillage très dense du tramway en banlieue et dans Paris. Les lignes TGV traverseraient la capitale, dont les gares du Nord et de l'Est seraient transférées à Stains. Il faudrait aussi créer des «zones humides» en amont de la Seine, des secteurs de biodiversité protégés le long du fleuve. Quitte à «rétracter certains morceaux urbains» existants. Ce qui permettrait de lutter contre les inondations, un risque avéré à l'heure du réchauffement climatique.

Du transport rapide pour Christian de Portzamparc

L'architecte français souhaite lui aussi réunir la gare de l'Est et du Nord, mais à Aubervilliers, qui deviendrait le pôle d'affaires le plus important de la région d'ici vingt à trente ans. L'axe entre ce lieu et l'actuelle gare de l'est serait transformé en coulée verte. Un métro rapide aérien, baptisé «Annulaire», passerait au-dessus du périphérique et s'arrêterait à quinze stations, localisées à des portes (Versailles, Italie...) transformées en pôles d'activité. Des rames démagnétisées se détacheraient des métros pour gagner la Défense et Roissy.

Djamel Klouche veut redynamiser le Paris historique

«Casser l'idée reçue selon laquelle Paris intra muros serait figé». Djamel Klouche, benjamin de la consultation, veut redynamiser le Paris historique avec des projets ultracontemporains «qui partiraient du sous-sol». Il propose, par exemple, de s'inspirer du Grand Louvre, qui regroupe musée, boutiques et connexion au métro, pour remodeler la Samaritaine.

Yves Lion rugit en faveur de l'espace

L'architecte s'est intéressé à la gouvernance et préconise la création de vingt « vraies villes » de 500 000 habitants. Alors que « l'habitat en Ile-de-France est indigne », il souhaite casser les règles d'urbanisme pour agrandir et surélever les pavillons. Il entend enfin rendre la forêt francilienne « productive », en utilisant le bois pour le chauffage et la construction. Il aimerait aussi faire circuler des transports en commun sur les autoroutes de l'agglomération.

Roland Castro rêve de lieux symboliques

Au-dessus de l'A 86, Roland Castro, souhaite, lui, créer un métro aérien qui relierait de nouvelles gares ferroviaires grandes lignes. Outre la création d'un port fluvial à Roissy - qui serait rattaché au canal Nord-Europe -, il milite pour sept projets d'envergure en banlieue. Parmi eux, le parc de La Courneuve transformé sur le modèle de Central Park à New York, un «Champ-de-Mars de la République métissée» à Chelles et un lieu des mémoires (Shoah, esclavage...) au mont Valérien.

Antoine Grumbach voit jusqu'au Havre

Celui qui est persuadé que la frontière naturelle de Paris est la Manche aimerait une liaison directe entre la capitale et Le Havre via Rouen. La priorité est de développer le trafic fluvial sur la Seine et de redonner de l'importance aux sites en bordure du fleuve comme Achères.

Et plein d'autres idées...

Les autres équipes n'ont pas pu ou pas voulu révéler leurs projets. Selon nos informations, le Britannique Richard Rogers aimerait la création de sept ou huit collectivités qui disposeraient du même nombre de voix que Paris au sein d'un «écoparlement» d'Ile-de-France ou encore la plantation d'un million d'arbres autour de Roissy. Quant au Français Jean Nouvel, sa priorité sera de « faire muter les ghettos plutôt que de les détruire ». Son projet se veut réaliste: «On peut tout faire sauf se lâcher!»

Alexandre Sulzer et Lise Martin

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu