Avertir le modérateur

vendredi, 26 août 2011

Architecture de Paris : mes photos souvenirs

L'architecture est un précieux repère pour observer le temps qui passe et sa marque sur la ville.

De l'Antiquité à nos jour, en passant pas le Moyen Age, Paris conserve en ses murs son histoire.

On clique sur la petite image pour tourner les pages de ce dernier album de souvenirs.

Le Castel Béranger 2011-02-05 a.JPG

00:06 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Façades | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : architecture, façades, paris, photo |

jeudi, 03 mars 2011

Le Portail de taille de l'Hôtel Olivier de Clisson

Outre les Archives Nationales, la rue des Archives (75003) peut également se vanter de posséder des vestiges architecturaux.

La preuve en est cette porte aux allures médiévales, seule rescapée de l'Hôtel de Clisson. Elle se dresse, telle un petit château au coeur de Paris.

 

75003 HOTEL OLIVIER DE CLISSON 20110212 B.JPG
75003 HOTEL OLIVIER DE CLISSON 20110212 C.JPG

Pour les férus de faits historiques, l'article Wikipedia en dit plus que moi : L'hôtel de Clisson ou hôtel Olivier de Clisson ou encore hôtel de Guise est un hôtel particulier construit en 1380 situé au centre de Paris, dans l'actuelle rue des Archives (quartier du Marais). Son style s'apparente à celui de l'hôtel de Sens.

Résidence de la fameuse famille des Guise au xvie siècle, il était un important lieu de pouvoir. Il fut en grande partie restructuré par le duc de Guise et reconstruit pour devenir l'hôtel de Guise et actuel hôtel de Soubise.

Il n'en reste que le portail monumental, qui a servi d'entrée à l'École des chartes de 1846 à 1866. L'hôtel appartient aujourd'hui aux Archives nationales.

75003 HOTEL OLIVIER DE CLISSON 20110212 D.JPG
75003 HOTEL OLIVIER DE CLISSON 20110212 A.JPG

 

 

00:56 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : rue des archives, 75003, architecture |

jeudi, 26 février 2009

Les hommes de main de la Place Franz Liszt (75010)

Portent l'immeuble sur leurs épaules.

Et moi il faudra que je repasse pour noter le numéro de l'immeuble!

Place Franz Liszt 2009-02-14 002.jpg

00:08 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Façades | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : statue, hommes, place franz liszt, 75010, façade, immeuble, architecture |

mercredi, 26 novembre 2008

Histoire de l’architecture, un Essentiel de National Geographic

Essentiels ARCHITECTURE.JPGOutre les séries TV à propos de parisienne trentenaire et superficielle, il m’arrive ponctuellement d’user de la télévision comme moyen de me cultiver. En ces rares occasions, je montre un vif intérêt pour les documentaires, avec une préférence prononcée pour ceux de la BBC (sans doute mon côté british qui resurgit).

L’inconvénient des documentaires (aussi fabuleux soient-ils), c’est qu’il est impossible de les glisser dans son sac à main, afin les consulter au moment opportun. Ce problème appartient désormais au passé, car je viens d’acquérir Histoire de l’architecture, un livre petit mais costaud de la collection Les Essentiels de National Geographic.

Conçut par des professionnels dont la réputation n’est plus à faire (tant en matière de documentaires que de beaux livres), cet ouvrage condense toute l’histoire des constructions humaines depuis les premiers abris préhistoriques, jusqu’aux bâtiments les plus étonnants du 21ème siècle. Outre de superbes photos, on trouve mille et une infos : bios des architectes, présentations des édifices célèbres, zoom sur les principaux styles architecturaux.

J’avoue que le recueil est légèrement plus lourd qu’une édition de poche des Fleurs du mal. Mais comme dirait mon prof de body pump quand je rechigne à soulever des altères de plus de 14 kg : « Le sac à main que tu trimballes sur l’épaule toutes la journée pèse deux fois plus lourd ». Donc j’empoche et je me tais.

Si vraiment on ne souhaite pas souffrir pour paraître plus intelligent, on peut toujours laisser traîner son Essentiel sur la table basse. Il ne manquera pas de faire son effet lors d’un dîner entre amis.

00:13 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Livres | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : essentiels, national geographic, histoire, architecture, livre, poche |

dimanche, 26 octobre 2008

« Félix Potin, on y revient ! »

J'ai déjà repris ce slogan publicitaire à une autre occasion, mais la tentation de le replacer est trop forte. Il m'arrive d'ailleurs de le chantonner chaque fois que je passe devant cet immeuble situé à l'angle de la rue Réaumur et du Boulevard Sébastopole (75002).

Il existe entre Félix Potin et moi un lien particulièrement fort : un de ses magasins se tenait sur le trottoir d'en face de la maison où j'ai grandi, dans le 15ème arrondissement. J'ai très mal vécu sa fermeture, car c'est le premier endroit où j'ai pu faire les courses comme une grande, quand maman me demandait d'aller "Chez Potin". D'où mon attachement à cette marque, qui a malheureusement disparu des rues de Paris.

Ironie de l'histoire, l'immeuble du 51 rue Réaumur abrite désormais un Monoprix : mon supermarché préféré. Comme quoi il n'y a pas de hasard...

Immeuble Felix Potin 2008-09-07 002.jpg
 
D'après insecula, le grand dôme (construit et 1910 et surnommé poivrière) est typique des immeubles bourgeois de cette époque.

00:22 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Façades | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : félix potin, architecture, façade, 75002 |

vendredi, 24 octobre 2008

De si jolis noms de rue

Pour clore cette épopée dans le temps, je tiens à rendre hommage aux créatifs parisiens qui nommèrent les rues du Marais : rue des Blancs Manteaux ; rue du Pont aux Choux ; rue du Pas de la Mule ; rue des Mauvais garçons… Avec des noms si imagés, je défie quiconque de ne pas souhaiter connaître leur origine. Un jour peut-être, je prendrai chacune des plaques en photos pour en faire un mur à la gloire des noms de rue… Un jour !

En attendant, voilà déjà un bâtiment de la rue des Francs Bourgeois :

Rue des Francs Bourgeois 2008-09-19 022.jpg

 

Et un autre dans la rue du Grenier sur l’eau :

Rue du Grenier sur l'eau 2008-09-19 018.jpg

 

00:55 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Façades | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : marais, architecture, médiévale, 75004 |

jeudi, 23 octobre 2008

Tavernier à boire !

Même si Les Misérables se déroulent dans le Paris du 19ème siècle, j’imagine parfaitement les Thénardier tenir une auberge qui ressemble au Relais Saint Gervais. Après tout, s’il tient encore debout au 21ème siècle, rien n’empêche de qu’il en existait de semblables vers 1818.

Relais Saint Gervais 2008-09-19 006.jpg

Relais Saint Gervais 2008-09-19 007.jpg

Relais Saint Gervais 2008-09-19 008.jpg

00:49 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Dédale de rues, Façades | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : marais, architecture, médiévale, 75004 |

mercredi, 22 octobre 2008

Un décor de conte de fées

Comme je le racontais lundi, ni l’appel de la nourriture, ni les sirènes des boutiques de vêtements ne m’empêcheront de raconter Paris en images. Surtout quand je déambule dans des ruelles qui évoquent les princesses (qui portaient de belles robes) et les princes charmants (qui mangeaient copieusement).

Mon objectif s’attarde tout d’abord sur la rue Cloche Perce (75004).

Rue Cloche perce 2008-09-19 001.jpg

Rue Cloche perce 2008-09-19 002.jpg

Rue Cloche perce 2008-09-19 003.jpg

Rue cloche perce 2008-09-19 004.jpg

Cette voie s'étirant entre les rues François Miron et des Rois de Sicile, tire sans doute son nom d'une enseigne faite d'une cloche bleue (cloche perse). Elle portera le nom de rue Renaut le Fèvre en 1250. On lui donnera celui de rue Cloche Percée et rue de la Grosse Margot au XVIIIème siècle. (Source : insecula.com)

00:43 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Dédale de rues, Façades | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : marais, architecture, médiévale, 75004 |

mardi, 16 septembre 2008

Paris en formes et en couleurs

Dans la foulée de mon voyage à Bruxelles, j’ai la ferme intention de placer cette semaine sous le signe de la culture, car je néglige mes neurones ces derniers temps. A trop fréquenter la salle de sport, je cours de risque de finir avec une tête bien vide sur un corps bien fait…

Prenant mes pieds et mon appareil photo, je choisis d’aller voir une exposition installée au Pavillon de l’Arsenal. Une première en 30 ans de vie parisienne, puisque jamais je n’ai foulé le seuil de cet endroit. J’ai d’ailleurs bien du mal à imaginer à quoi il ressemble, à cause de son nom à connotation guerrière.

Arrivée sur place, je découvre que non seulement le bâtiment n’a rien de belliqueux, mais qu’en en plus il abrite un haut lieu de renseignements parisiens : le Centre d’information, de documentation et d’exposition d’urbanisme et d’architecture de Paris. Je n’aurais pas pu l’inventer !

 

Pavillon de L'Arsenal 2008-09-07 001.jpg Pavillon de L'Arsenal 2008-09-07 002.jpg Pavillon de L'Arsenal 2008-09-07 003.jpg

La visite commence par une superbe exposition permanente : Paris, visite guidée, qui propose un voyage à travers la capitale au fil des siècles. On observe sur des gravures (puis des photos et des vidéos), les évolutions de la cité aux mille architectures. Les textes qui accompagnent les illustrations sont courts mais complets. Ainsi, on apprend sous forme d’annecdotes les origines historiques de certaines caractéristiques contemporaines du paysage urbain. Je rêve désormais de posséder une des superbes maquettes de la ville, histoire d’avoir Paris dans mon salon !

 

Paris visite guidée 2008-09-07 001.jpg Paris visite guidée 2008-09-07 004.jpg Paris visite guidée 2008-09-07 003.jpg

La première exposition temporaire, Architecture durable, rassemble une série d’interviews vidéos. Elle donne la parole aux architectes qui, au travers de projets en cours de fabrication en Ile-de-France, expriment leur démarche et leur manière de concevoir l’architecture face aux enjeux du développement. Là encore, les nombreuses maquettes d’immeubles m’ont séduites : j’adore tout ce qui est petit et mignon !

 

Architecture durable 2008-09-07 007.jpg Architecture durable 2008-09-07 008.jpg Architecture durable 2008-09-07 009.jpg

Enfin, la seconde exposition temporaire, intitulée Accords Chromatiques, retrace les histoires des architectures parisiennes en couleurs, de 1200 à 2010. Cathédrales peintes, Beaubourg, immeubles Art Déco (mes préférés), La Villette… attestent que Paris ne s’est pas faite en noir et blanc. Là, je me suis amusée à prendre les fiches descriptives (et en couleur) de chacun de ces bâtiments (une cinquantaine), en me promettant de tous les photographier…

 

Accords chromatiques 2008-09-07 001.jpg Accords chromatiques 2008-09-07 002.jpg Accords chromatiques 2008-09-07 003.jpg

 

Pavillon de l’Arsenal

Architecture et urbanisme

21, boulevard Morland 75004 Paris

Métro Sully-Morland ou Bastilles (lignes 1-5-7-8)

Autobus 87,86,67 Entrée libre

00:10 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Ne pas manquer! | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : exposition, architecture, durable, visité guidée, couleur, pavillon de l'arsenal, urbanisme |

vendredi, 12 septembre 2008

L’Île Saint-Louis (75004)

Aujourd'hui je déambule du côté de l'Ile Saint Louis.

Impossible de passer à côté de l'aspect historique des lieux, car l'impression qui domine, c'est d'évoluer dans un autre siècle. Je tente de faire abstraction des touristes et je m'imagine au Moyen Age, au coeur du 21ème siècle. Un voyage dans le temps délirant et sans stupéfiants!

Avant 1614, la future île Saint-Louis se composait de deux îlots : l’île aux Vaches et l’île Notre-Dame, pour l’essentiel terres de pâturages. L’arrivée d’Henri IV au pouvoir marque le début des projets d’urbanisation. Mais c’est Louis XIII qui, en 1614, confia à l’entrepreneur général des Ponts, Christophe Marie, le soin de réunir les deux îles et de construire un pont qui les relierait à la rive droite.

De 1614 à 1650, l’île se vit sertie de quais maçonnés, servant à régulariser le contour et à assurer l’horizontalité du terrain contenu. Signe d’une opération d’urbanisme calculé, les rues furent tracées selon un plan régulier, avec des intersections à angle droit. C’est à l’architecte Louis Le Vau que l’île Saint-Louis doit ses œuvres les plus majestueuses. Il s’y installe avec sa famille à la fin des années 1630 et entreprend outre la réalisation de nombreux chantiers privés, la construction en 1644 de l’église Saint-Louis-en-l’île. En 1664, le lotissement de l’île est pratiquement achevé. Elle héberge deux types de population : des artisans et des marchands souvent fortunés qui s’établissent le long de ses rues intérieures et des personnages de rang plus élevés, nobles ou grands bourgeois, qui préférèrent les quais pour l’édification de leurs hôtels particuliers d’où la vue s’étend sur la Seine et la Ville.

Un siècle après, l’île, à l’instar du Marais voisin, a perdu les faveurs de l’élite et mène une vie quasi-provinciale. Quelques meurtrissures lui sont infligées au XIXe siècle avec en 1874 la construction du pont Sully qui entraîne la démolition du splendide hôtel de Bretonvilliers. Après la seconde Guerre Mondiale, l’image de l’île s’est progressivement reconstituée avec l’arrivée de peintres, d’acteurs, de chanteurs, d’hommes politiques et d’amoureux fortunés du vieux Paris. Si son patrimoine exceptionnel ne souffre plus de destructions aussi spectaculaires que par le passé, des dénaturations affectant surtout les intérieurs, continuent par endroit de l’affecter et justifient une vigilance renforcée. (Source: Paris.fr)

Mes coups de coeur en photos dans l'album Architecture, ici.

00:26 Écrit par Sheily Parisienne dans Architecture, Dédale de rues | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : île saint louis, façades, architecture |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu