Avertir le modérateur

vendredi, 21 décembre 2007

Blagues parisiennes en terre gaélique

Parisienne de cœur et d’âme (et surtout ambassadrice des pires défauts de mes concitoyens), je ne peux m’empêcher de ressentir une légère angoisse chaque fois que je visite une citée étrangère. Très souvent, mes appréhensions disparaissent dès que je pose le pied en territoire inconnu, mais il n’est pas toujours aisé de se débarrasser de ses préjugés.

Prenez Dublin, par exemple. Lors de mon récent voyage, j’ai patienté en la salle d’embarquement en ressassant en boucle la mélodie des « Lacs du Connemara »… Dans le car qui me conduisait en ville, j’ai repéré en deux secondes une construction qui ressemblait à la Tour Eiffel

La situation devient pire encore lorsque la parisienne que je suis rencontre ses amis les Expatriés. Je deviens la cible idéale de leur humour 100% Made in Paris. Ainsi, ils me conseillent de commander une « Guiness pour fille » (la serveuse se demande si j’ai toute ma tête) ; ils affirment que les irlandais diffusent un concert de U2 tous les soirs à la TV (« ils sont tous tellement fans »); ou encore, ils certifient que les Dublinois se servent du Spire (la flèche du millénaire située au centre de la ville), pour se repérer la nuit lorsqu’ils sont trop ivres… Touriste ignorante que je suis, j’aurais pu provoquer de graves incidents diplomatiques !

Pour se faire pardonner de toutes ces misères, les Expatriés se sont mis en quatre pour me montrer l’autre visage de Baile Átha Cliath (Dublin, en irlandais) : les bords de la Liffey, les pubs de Temple Bar, la magnifique bibliothèque de Trinity College, la dégustation d’Irish Coffee… Ils m’ont également appris la différence entre le « Dart » (sorte de train RER) et le « Luas » (tramway), et dévoilé les secrets de Kilmainham Gaol (prison historique reconvertie en musée).

Et puis surtout, connaissant mon talon d’Achille, ils ont eu la patience de m’emmener faire du shopping. Bien évidemment, je n’ai rien acheté : les pulls irlandais n’étaient pas si beaux, et puis Paris est quand même capitale de la mode! Je ne peux me permettre de dire « Ich bin ein Dubliner » (ou plutôt, « I am a Dubliner »), mais je suis certaine de retourner me fondre plus encore dans l’atmosphère de cette ville au charme si moderne et si médiéval à la fois.

00:15 Écrit par Sheily Parisienne dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : irelande, prison, shopping |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu