Avertir le modérateur

mercredi, 11 février 2009

Mon mariage du siècle (épisode 2/2)

Et voilà ! Après des mois de préparatifs (pour le premier épisode, voir ici), le mariage de mon frère s’est déroulé le week-end dernier. C’était si beau que depuis, j’ai le sentiment de sortir d’un rêve… Retour à la réalité en douceur, grâce aux souvenirs qui prolongent le plaisir.

Samedi 7 févier 2009. Tempête de neige sur Paris. Les éléments se calment juste avant la cérémonie religieuse à l’Eglise Saint Lambert de Vaugirard.

saint lambert.JPG

 

La neige reprend modérément à la sortie, les flocons se mêlant délicatement aux bulles de savon qui volent autour des mariés. Direction le Domaine de Quincampoix pour le vin d’honneur et le dîner.

quincampoix.JPG

 

De l’apéritif au dessert, on se régale à chaque bouchée. Et surtout, l’ambiance chaleureuse gagne rapidement tous les convives. Sans compter les superbes interventions vidéos et musicales réalisées par les témoins de la mariée (avec notamment la diffusion du disque enregistré au cours de l’enterrement de vie de jeune fille).

La fête bat son plein jusque très tôt le lendemain matin (même le photographe et le DJ refusent de partir et restent en compagnie des derniers fêtards).

Réveil difficile quelques heures plus tard, mais récompensé par un brunch gargantuesque pris à l’Abbaye des Vaux de Cernay.

Abbaye.JPG

 

Comme prévu, j’étais la plus jolie après la reine du jour, mais cela n’a rien changé au fait que ma belle-sœur n’ait pas lancé son bouquet. Je n’ai pas eu à me battre pour le récupérer, mais en revanche, je n’ai pas non plus de message subliminal à passer à My Love…

00:30 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : mariage, religieux, église saint lambert, domaine de quincampoix, abbaye des vaulx de cernay, fête, dîner |

jeudi, 05 février 2009

J -2 : une tenue de mariage enfin complète!

J'ai failli oublier de montrer mon sac à main, dernier accessoire qui me manquait pour le mariage de mon frère.

My Bag 001.jpg

J'ai dégotté cette pochette kitchissime dans une boutique ultra cheap du la rue du Faubourg du Temple (75011). Elle sera du plus bel effet avec le reste de ma tenue.

 

My dress 1.png My Shoes (2).jpg

 

 

Plus que 48 heures pour faire les escarpins. Mais je m'y sens déjà comme dans des chaussons malgré les 10 cm de talon...

 

00:32 Écrit par Sheily Parisienne dans Lèche-vitrine, Pipelette | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : mariage, tenue, habits, sac |

mercredi, 28 janvier 2009

La parisienne enterre la vie d’une jeune fille

Peu amatrice de ce genre de célébration, je passe pourtant un excellent week-end à enterrer la vie de jeune fille de ma belle-soeur. Sans doute parce que les organisatrices ont déployé un savoir-faire incomparable pour mener à bien les festivités.

Tout commence samedi matin, par un brunch au Rocher de Cancale. Je découvre ma belle-sœur affublée d’une perruque blonde, d’un jogging, d’un peignoir bleu électrique et d’une paire de ballerines vertes. Bref, séduisante au possible.

Une fois repue, elle doit affronter passants et commerçants de la Rue Montorgueil, afin de passer une série d’épreuves imposées : obtention la signature d’un certificat de virginité, vente de livres Harlequin et de préservatifs… Courageuse, elle se plie au jeu sans rechigner.

La seconde étape se déroule au studio d’enregistrement de l’Impasse des Peintres. Là, nous enregistrons une version remaniée de Tell Me More (une des chansons les plus connues de la comédie musicale Grease). Devenue Dis-nous tout, il nous faut trois heures pour boucler le titre (merci au coach qui nous a dirigé) et repartir avec un CD souvenir.

Dépaysement complet pour la troisième étape, puisque nous prenons la direction d’une énorme maison des environs de Provins. Là-bas (et jusqu’au dimanche soir), nous buvons, mangeons (raclette, gaufres, crêpes…), dansons, rions, parlons de sexe (beaucoup), dormons (un peu), mangeons, buvons… Bref, un week-end entre filles qui laisse présager une grosse, grosse fête le jour J…

D’ici là, il va falloir que je fasse mes chaussures pour pouvoir danser jusqu’au bout de la nuit !

11:50 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : mariage, enterrement de vie de jeune fille, montorgueil, studio d'enregistrement, disque, provins, grease |

dimanche, 25 janvier 2009

Chaussée par Sonia Rykiel

Ma tenue se complète pour le mariage de mon frère : j'ai enfin trouvé escarpin à mon pied chez Sonia Rykiel.

Plus que 15 jours pour tomber sur le sac parfait...

My Shoes (3).jpg


 

Pour revoir la robe, c'est par ici.

00:49 Écrit par Sheily Parisienne dans Lèche-vitrine | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : shopping, chaussures, escarpins, sonia rykiel, mariage |

lundi, 22 décembre 2008

Merci Karen Millen

Cela fait des semaines que je n’ai pas parlé chiffon et pourtant, le sujet hante ma vie au quotidien : soit je donne des conseils avisés autour de moi, soit je réfléchis mûrement à la tenue que je porterai pour le mariage de mon frère (mariage dont la seconde partie se déroulera au mois de février).

Sœur du marié et témoin de la mariée, il faut une robe à la hauteur de tous ces honneurs. La trouver m’a pris énormément de temps. A présent je remercie Karen Millen d’avoir imaginé cette robe faite pour moi.

My dress 1.png

J’ai un peu plus d’un mois pour trouver les chaussures et le sac (et j’ai déjà ma petite idée…).

Evidemment, je n’attendrai pas si longtemps pour dépenser mes économies : toutes les folies sont permises aujourd’hui, car j’ai un an de plus depuis minuit…

00:05 Écrit par Sheily Parisienne dans Lèche-vitrine | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : robe, karen millen, shopping, mariage, anniversaire |

vendredi, 17 octobre 2008

Une vitrine bonne à marier

Je constate régulièrement que les boutiques de mariage rivalisent de mauvais goût. En effet, en y regardant de près, on remarque immédiatement que les vitrines exposent trois fois plus de modèles kitchissimes que de robes chicissimes. Je trouve pour ma part inadmissible que de telles enseignes ternissent l’image de Paris, capitale de la mode.

Et voilà que mon regard croise une vitrine d’exception. En toute modestie, elle fait un pied de nez à ses concurrents en présentant une pièce unique de toute beauté (testée sur un échantillon représentatif de la gente féminine).

2008-10-15 ROBE MARIEE 001.jpg  2008-10-15 ROBE MARIEE 004.jpg 
2008-10-15 ROBE MARIEE 002.jpg 
2008-10-15 ROBE MARIEE 003.jpg

Organsol, Robe et parue de mariés (confection) 1 RUE HEROLD 75001 Paris Téléphone : 01.42.33.90.18

00:07 Écrit par Sheily Parisienne dans Lèche-vitrine, Pipelette | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : robe, mariage, mariée, boutique |

jeudi, 07 août 2008

Mon mariage du siècle (épisode 1/2)

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage »… Une morale qui conviendrait parfaitement à notre esprit de famille, puisque nous prenons du temps pour accomplir la moindre démarche. Mais les résultats se révèlent toujours excellents.

Ainsi, après dix ans d’amour intense et malgré les embûches semées sur leur parcours (famille, distance, maladie, ennemis, tentateurs, travail, argent…), mon frère épouse enfin la femme de sa vie. Pour faire durer le plaisir encore et encore, le mariage se déroule en deux temps : la mairie pour commencer, puis la cérémonie religieuse en février 2009. De ce fait, seul un comité restreint a assisté au « oui » républicain, si bien que les bâtiments administratifs se transformèrent rapidement en petit salon.

Bien évidemment, mon frère et sa femme forment un couple qui allie chic et charme. La mariée, élégante comme à son habitude, rayonnait dans une robe des plus sublimes. Quant au marié, dandy dans l’âme, il arborait un costume d’une classe incomparable.

Impossible de retranscrire toutes les saveurs des mets servis au cours du dîner à L’Auberge des Saints Pères. Composés des mariages les plus inattendus, ils mêlaient raffinement et subtilité. Nos papilles récupèrent à peine de cette claque gustative.

Tout le monde est reparti heureux et surtout désireux de se retrouver pour la suite des événements. Car c’est seulement après le « vrai mariage » et la « vraie » fête que nous pourrons clore cette saga et conclure qu’ils vivront heureux et auront beaucoup d’enfants. Car pas de fête, pas de conclusion !

Je tiens à ajouter une dédicace particulière à ma belle-sœur dont j’admire la bravoure : elle sait qu’elle peut compter sur mon soutien inconditionnel puisque désormais, nous portons le même nom de famille et les mêmes initiales.

PS : J’ai presque oublié de parler de moi !

J’ai réussi l’exploit de transformer ma coiffure en chef d’œuvre. Mais malgré ma beauté, le bonheur des autres et les remarques de Maman et Coco, Lhomme n’a pas été inspiré par les liens du mariage. Je dois trouver un autre moyen de persuasion…

Je me suis montrée particulièrement courageuse à la mairie car je n’ai pas versé la moindre larme. Pour une fois que j’étais assise au premier rang à un mariage, je me devais de conserver ma dignité (toujours à cause de ces photos qui restent). Je sais déjà que j’aurai plus de difficulté à me contenir lors de la cérémonie religieuse (surtout au moment de l’échange des anneaux), mais d’ici février, j’ai le temps de me préparer…

Enfin, je dois à présent me remettre des tensions occasionnés par ce mariage (accessoire manquant, inquiétude pour les alliances, stress de la coiffure ratée…). Pour cela, rien ne vaut quelques jours en Thalasso.

En mon absence, j’ai prévu de montrer quelques pépites architecturales qui ornent la Paris.

01:38 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette, Restaurants/Bars | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mariage, mairie, restaurant, gastronomie, auberge des saints pères, aulnay sous bois |

mardi, 05 août 2008

Incident de coiffure

Pat aux doigts de fées vient de me plonger dans le désarroi le plus profond. Chargé d’apporter la touche glamour à ma tenue de mariage, il a commis un crime capillaire sans précédent : la veille du jour J, Pat le coiffeur m’a transformée en objet de moquerie.

Toutes les personnes croisées en sortant du salon ont émis des critiques défavorables : « Très frisé », « Trop mignon », « Trop drôle »…STOP ! Je ne dois en aucun cas faire rire. Je dois être divine ! Vous m'imaginez, moi, immortalisé en clown pour la postérité sur des photos de mariage ? Le scénario infernal ! Quand je pense que j’ai même dépensé une French manucure et un French pédicure dans ce maudit salon… Pat m’a tuer la tête et le portefeuille!

Heureusement, je suis passée chez Monoprix pour acheter de quoi customiser la mise en plis ratée. Je vais employer la nuit en tentatives de sauvetage.

Il y va de l’honneur de la famille.

12:49 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coiffure, salon, coiffeur, capillaire, mariage |

mardi, 26 février 2008

Intermittente du wedding planning

Jadis, Claire et moi organisions ponctuellement des soirées wedding planner, au cours desquelles nous critiquions méthodiquement les préparatifs de mariage de parfaits inconnus, croisés au hasard d’un documentaire télé. Bien évidemment, nous ne manquions jamais de verser quelques larmes de bonheur, face à de si touchants témoignages d’amour. Mais nous avons toujours gardé la tête sur les épaules quand il s’agissait de mettre le doigt sur des failles d’intendance ou des fautes de goût. Je crois même me souvenir que nous avions envisagé un bref instant nous reconvertir dans ce business lucratif. Mais la route est longue du statut de juge derrière son petit écran, au poste de gérant de société.

Depuis ces temps bénis, Claire a célébré avec succès le plus beau jour de sa vie, tandis que j’attends toujours mon caillou… Afin de ne pas mourir de faim à force de vivre  d’espoir, j’ai trouvé le palliatif efficace le jour ou My Brother a demandé la main de la femme de sa vie. Mon enthousiasme a doublé lorsque la fiancée m’a proposé d’être son témoin. Il a atteint son paroxysme à l’instant où elle m’a officieusement nommée wedding planner. J’emploie le terme officieusement car ma mission se résume finalement à bien peu de choses : donner mon avis ! Et Dieu sait si je me sens à l’aise dans ce rôle !

Ainsi réquisitionnée de mon plein gré, j’ai fait le ménage dans mon emploi du temps, et je papillonne en compagnie de ma future belle-sœur, entre essayages de robes (« toutes trop belles, on repasse sous peu ») ; visites de salles (« atmosphère raffinée et chic, j’aime beaucoup ») ; passage éclair dans un salon nuptial (« trop commercial, on oublie ») ; sélection d’un photographe (« celui-ci ressent les gens, c’est bien »)… Bref, un tourbillon de détails à passer en revue. J’attends notamment avec impatience les dégustations de champagne : si je finis suffisamment de bouteilles, peut-être que le dicton se réalisera en ma faveur…

22:35 Écrit par Sheily Parisienne dans Pipelette | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : wedding planner, wedding planning, mariage, nuptial, noces, amour, fiançailles |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu